Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

15 articles avec economie

La Grèce ce moque de l'Europe ?

Publié le par tair marc

euro

 

Inadmissible !!  La Grèce qui est au bord du gouffre à besoin de l'aide de l'Europe mais elle ce permets de faire la fine bouche.

 

L'Europe est prete à débloquer 8 Mds car cet Etat n'est pas en mesure de payer ses traites de dettes, en effet avant la fin novembre la Grèce pourrait être en dépôt de bilan si une aide n'est pas débloquée pour elle.

 

L'Union Européenne ne doit pas lâcher, elle doit imposer les réformes nécessaires et la Grèce doit pouvoir ce munir de vrais services impôts et recouvrements, tout en taxant les transactions financières et créer un vrai impôt aux sociétés de frêt maritime (qui ne paye rien).

 

Les gouvernants Grecs sont mis à l'index pour leurs mensonges face à l'Europe et leur politique aléatoire. 

 

Les peuples Français et Allemands.., en ont ras le bol, nous ne pouvons plus accepter de payer pour des Etats qui nous mentent et nous vol (en refusant de réformer leur système) nos efforts et nos restrictions ne peuvent servir pour payer les abus et les mensonges de la Grèce.

 

Sortez de l'Euro et de l'Union !! La Grèce n'a plus sa place !! Plus ont leur donnera des Milliards moins ont en verra la couleur du remboursement et plus l'Union vacille. 

 

TAIR Marc

Publié dans économie

Partager cet article

Repost0

Réduire le budget de la Fonction Publique?

Publié le par tair marc

Nous entendons que pour baisser la dette de l'Etat il faut rabotter le budget de la Fonction Publique en diminuant les salaires et en évitant de remplacer les départs à la retraite.

Il est facile de dire que c'est la faute des fonctionnaires et qu'il faut leur faire payer.

C'est oublier que le salaire moyen d'un fonctionnaire est de 1700 € (cat. b et c) /mois, et si nous ajoutons les catégories a et a+ nous arrivons 2250 €. Tous les fonctionnaires ne sont pas cadre a ou a+.

Avec 5 millions d'agents des fonctions publiques face aux 65 millions d'individus résidents en France, il est évidents que ce n'est pas les salaires des fonctionnaires qui est la cause de la crise économique et financières que nous vivons.

En France le salaire median toute catégorie confondue est de 1600 €, et 20% de la population a un revenu de plus de 2380 €.

La région ayant le salaire moyen le moins élévé pour un ouvrier est la Bretagne avec 1430€ (et pour un cadre 3400€).

La région ayant le salaire moyen le plus élevé pour un ouvrier est la région parisienne avec 1595€ (et pour un cadre 4360€).

Le salaire moyen d'un cadre :

-secteur privé : 4080€

-fonction publique (hors enseignants) : 3700€

-enseignants : 2420€

 

Si nous continuons à baisser le nombre de fonctionnaires, nous verrons encore moins de service publique qui d'ailleurs on peut le dire la qualité a sensiblement diminué. Moins d'hôpitaux, moins de Pompiers, moins de Samu etc... Avec plus d'attente aux guichets...

Le fonctionnaire des années 80 n'est pas le fonctionnaire de 2011, il travail beaucoup plus, et est plus noté sur ses compétences.

Il est facile de taper sur le fonctionnaire (il représente l'Etat, et si on est en désaccord avec ce dernier on le fait payer aux fonctionnaires), et pourtant être fonctionnaire n'est plus le rève des jeunes, vu les obligations professionnels.

L'agent publique est utile, on y retrouve des métiers aussi divers que : éboueurs, balayeurs, administratifs, l'agents edf ou gdf, inspecteurs de l'hygienne et sécurité, professeurs, infirmiers, aides soignants, chauffeurs de bus metro train et tramway... etc...

Nous voulons plus de fonction publique de proximité, rapide et compétant mais certains demande de réduire son coût, cela est devenu impossible, nous grattons l'os, nous avons beaucoup réduit, et là c'est la qualité qui ce réduit.

Il n'est plus possible de réduire le budget de la fonction publique, mais il est encore possible de trouver des remèdes sur la qualité.

 

TAIR Marc

Publié dans économie

Partager cet article

Repost0

ça y est on efface l'ardoise de la Grèce

Publié le par tair marc

euro

 

Ca y est, les Etats européens demandent aux banques d'effacer 50% de la dette grec, c'était à prévoir, vu que les 8 milliards qu'on leur accorde prochainement est principalement pour payer les échéances des prets..

Une vrai gabegie, un hold up sur l'argent des Européens. Et déjà l'Italie tape discrètement à la porte de l'Europe pour une aide de 1200 milliards voir plus.

Pour l'Italie il est à prévoir une aide Européenne et du FMI.

Les banques ce battent pour ne pas effacer ces 50% de dette, ce qui est à prévoir est que les Etats vont s'accorder pour rembourser ce montant, qui sera directement répercuté sur les contribuables, et de nouvelles économies dans les budgets.

Pour sauver l'Euro et Europe, l'Union Européenne ce jette tête baissé dans un gouffre profond, ce gouffre financier sera la peste pour les finances Européennes.

Les gouvernements défendent une certaine idée de l'Europe et une certaine idée du capitalisme en nous offrant plus encore de capitalisme, et moins de protection sociale et professionnelle pour les Européens.

Pour les pays qui composent la zone Euro il sera facile de plus encore privatiser les services publique, et dégraisser ce qui reste de fonction publique tout en changeant encore dans 5 ou 10 ans les règles de départ à la retraite et en diminuant encore le taux de remboursement des médicaments et en augmentant la csg/rds.

Les gueux de plus en plus pauvres face aux riches. Nous entendons des communiqués nous indiquant de prochains licenciements par dizaines de milliers, un vrai marasme.

Les Français attendent plus de protection médicale et professionnelle, et aussi éviter de voir le gouvernement faire la girouette, et changer d'opinion tous les mois. Il n'y a aucune politique d'avenir, le gouvernement vie actuellement au jour le jour, en éteignant les incendies financiers qui ce déclarent de toute part.

La girouette créée une insécurité supplémentaire dans l'esprit de la populations, une impression que l'Etat n'est plus en mesure de gérer la crise.

Pour sauver la grece tout en gardant le triple A, nous devons nous attendre à un vrai serrage de ceinture d'autant que le taux de croissance en France sera sûrement dans une fourchette entre 0.5 et 0.9 au lieu des 1.75 attendu. Et si la situation évolue encore à la baisse nous pouvons tabler sur un taux inférieur à 0.5.

Une inquiétude sur une éventuelle récession est pressenti chez les économistes, au mieux une stagnation en 2012.

Les patrons de PME sont inquiets sur l'avenir, vu les réponses politique et vu la baisse des commandes sur douzes mois. Une morosité ambiante que les chiffres confirmes : par exemple le secteur des services enregistre une forte baisse sur 27 mois à 46 points contre 51.5 en septembre, aussi l'indice PMI de la zone Euro enregistre une baisse à 47.2 en octobre contre 49.1 un mois plus tôt.

Il est temps de trouver un pilote pour le paquebot Europe et pour le bateau France.

TAIR Marc 

Publié dans économie

Partager cet article

Repost0

Le FESF à 2500 milliards...

Publié le par tair marc

euro

A peine les Etats s'entendent sur le montant de 440 millards pour le Fesf, qu'on nous parle de 2500 milliards, un chiffre inimaginable.

Comme il n'est pas possible de fournir ce montant on nous parle d'une garantie mais si les Etats débiteurs ne sont plus en mesure de payer comme on peut le supposer pour la Grece, il est certain que les impôts des contribuables Européens risquent de s'envoler, car les Etats qui garantissent le montant devront s'acquitter de cette dette.

L'Espagne pourrait voir sa note tomber à AA2, sa situation déjà critique ce fragilise d'autant plus, et la France garde par miracle son AAA mais cela reste très fragile. Et pour la garder d'autres coupent dans les budgets sont à  prévoir, ainsi que des révisions sur des taxes et crédits d'impôts et autres niches fiscales.

Seul une vrai politique financière pourrait être salutaire avec une dévaluation de l'euro et la possibilité aux Etats de pouvoir ce refinancer directement auprès de la Banque Centrale Européenne à 1.5 % au lieu de le faire auprès des banques qui appliquent le prix du marché par rapport à la note de chaque Etat. Mais cela est du rêves car les traités Européens l'interdisent !!!!

Ce prix du marché revient très cher aux Etats et enrichit les banques de façon odieuse sur le dos des contribuables.

Nous vivons une ère de clochardisation des ouvriers et autres "petits salariés", et un enrichissement sans précedents des patrons des grandes entreprises et des banques est en cours.

Quitter l'euro coutera tres cher disent-ils mais nous constatons que de garder l'euro nous ruine comme jamais...

2500 milliards !!! Un montant irréaliste qu'on nous impose. 

Il est urgent de quitter l'euro, de dévaluer la monnaie pour favoriser nos entreprises à l'export et que l'Etat puisse ce refinancer auprès de la Banque de France à moindre coût, nationaliser les entreprises de premières nécéssité et strategiques (energies, la poste, france telecom, les autoroutes...) pour nous permerttre aussi d'influer sur les prix vers le bas.

De voir GDF-SUEZ déposer une plainte contre son actionnaire de réference : l'Etat est un comble, tout cela parce que le gourvernement refuse d'autoriser d'augmenter le prix pour particulier de 5% comme demandé. En nationalisant l'Etat pourrait même baisser les prix !!! (en ces temps de crise cela serait souhaitable).

L'europe est surendetté, quittons l'euro, c'est une question de survie. Ne donnons plus notre argent aux financiers qui ruines l'Europe.

TAIR Marc

Publié dans économie

Partager cet article

Repost0

Quel Honte !!!

Publié le par tair marc

gaz.jpg

GDF-SUEZ dépose plainte contre son principal actionnaire : L'Etat !

 

Quel honte ! une entreprise semi-publique, avec un contrat de service publique ce permets de déposer plainte contre l'Etat Français au motif que la décision du gouvernement de geler l'augmentation du prix du gaz aux particuliers au 1er octobre n'est pas conforme au contrat de service publique.

GDF-SUEZ demande une augmentation de 5% pour les particuliers et 4.9% pour les entreprises.

D'après ces derniers, au 2eme trimestre l'entreprise perd 290 M€, et si le refus d'augmentation est prolongé, cela porterait leur une perte à 1 Milliard €.

Pour 2010, l'entreprise a fait un bénéfice de 4.6 Milliards € et a déjà augmenté le prix du gaz le 1 avril de 5%, portant à 20% la hausse du prix depuis l'an dernier.

En regardant les chiffres du résultat semestriel du groupe édité le 10 Août 2011 nous constatons autre chose : 2.7 Milliards € de résultat net. Une dette en baisse et une trésorerie en augmentation.

Ce manque à gagner est peut être pour eux vital pour payer les dividendes des actionnaires?

Les Français ont déjà serré leur ceinture, et cela en plus ne va pas arranger les choses.

Comme je le disais il y a peu : le service publique n'est plus qu'un argument publicitaire. Les entreprises du service publique sont devenues des sociétés comme les autres, elles ne pensent qu'au profit.

L'Etat actionnaire à 33% du groupe doit être ferme avec ce groupe qui oublie vite ses obligations, il est peut être temps que l'Etat ordonne sa volonté, les Français ne peuvent plus payer.

Geler les augmentations ne vas pas mettre cette grande société dans les dificultées financières, un petit manque à gagné pour elle, qui sera un soulagement pour les usagés.

On peut lire dans les lignes de Challenges du 3 mai 2011 que GDF-SUEZ donne la priorité aux dividendes, cela confirme une politique purement financière.

Sans parler des salaires : pour le Pdg (Mr MESTRALLET) 1.4 Millions et le Dg délégué (Mr CIRELLI) 1 Millions.

Les salaires des employés ont stagné lorsque l'on constate des augmentations d'importance depuis 2008 pour les dividendes des actionnaires.

Un mépris honteux envèrs la clientèle et l'Etat, qu'il ne faut pas laisser faire, espérons que l'Etat garde ses positions.

TAIR Marc

 

Publié dans économie

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2