Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

economie

Aluminium et Pechiney. Independance de production - 2022

Publié le par tair marc

 Sur un Entretien Didier Julienne, président de Commodities & Resources expose sa pensée :

"On a beaucoup parlé du gaz russe et de la trop grande dépendance de l'Europe à cette source d'approvisionnement. Aujourd'hui, on s'aperçoit combien la production de l'aluminium, si indispensable à l'appareil industriel européen, est dépendante elle aussi des approvisionnements russes".

L’Aluminium devient un sujet d'importance.

Sujet d'importance, la dépendance a l'Aluminium en raisons des besoins constants.
 
Mais alors pourquoi avoir vendu Pechiney en 2003 à Alcan ?
 
La France s'est séparé d'une entreprise d'importance et la seule a maîtriser une technique d'avant-garde pour un produit de haute qualité, maintenant on nous dit que nous avons besoin de cet Aluminium.
 
Il semble qu'en France de nombreuses fois les Politiques n'ont pas pensé à la France, au pays, lors de décisions de ce type, des choix ont été pris sans penser au long terme, ce qui est une faute pour le pays, si à chaque fois 10 ans ou 20 ans plus tard on s’aperçoit qu'on a fait un mauvais choix et si cela se répète il y a un problème.
 
Les choix Politique n'ont pas été bons malgré des avertissements par le passé certains ont refusé d'écouter.
 
Nous Gaullistes avons répété que les choix doivent être réfléchis sur le long terme et l'indépendance est importante car à terme cela coûte plus cher.
 
TAIR Marc

 

Aluminium et Pechiney. Independance de production - 2022
Partager cet article
Repost0

Créer des industries a fort potentiel en France 2022

Publié le par tair marc

Après crise Covid il est temps de revoir notre économie pour valider ce qui est bénéfique et modifier ce qui est mauvais soit en laissant de côté soit en favorisant ce qui doit être mis en avant et peut nous rapporter financèrent en marge à la vente.

Nous sommes dans une période où il faut lancer une machine pour 30 ou 40 ans, investir en partie sur ce qui nous coûte cher quand on importe et surtout sur les entreprises à forte marge que nous n'avons plus où trop peu.

A cela il faudra aussi voir si nos formations vont avec nos besoins, dans des emplois aussi d'ingénieurs, de techniciens etc...

La référence : Insee.

Que dit l'Insee dans le Domaine : La valeur ajoutée aux coûts des facteurs (VACF), le taux de marge rend compte de ce qui reste à disposition des entreprises – l’excédent brut d’exploitation (EBE) –, notamment pour rémunérer le capital et investir, une fois déduites les rémunérations salariales.

En 2018, le taux de marge est de 25,7 % sur l’ensemble des entreprises des secteurs principalement marchands non agricoles et non financiers. Selon les secteurs, il varie entre 18,4 % et 32,6 %, sauf dans les activités immobilières où il est notablement plus élevé (64,2 %).

Donc malgré ce qui nous a été dit depuis des années on peut s’apercevoir que l'industrie, le commerce automobile et motocycle, l'information et communication ainsi que les activités immobilières.

Plus encore que la marge il faut aussi regarder le taux de rentabilité car en finalité même avec une forte marge la rentabilité peut être faible ou dans la moyenne.

On peut ajouter aussi que les entreprises mondiales les plus rentables sont les GAFAM : la rentabilité des GAFAM (Google, Amazon, Facebook, Apple, Microsoft) a explosé depuis le début de la pandémie comme nous le rapporte Yahoo Finance.

Avec la rentabilité et la marge, nous nous devons regarder plusieurs choses avec trois importants qui font qu'une économie d'un pays se porte bien avec aussi une capacité d'employer du personnel avec des revenus moyens et forts, la capacité de rémunérer les actionnaires et payer son impôt.

Certes la robotisation dans l'industrie ne peut plus être repoussée, ce qui implique la création de métiers plus rémunérateurs, mais aussi une production plus stable et compétitive.

Les emplois à revenus intermédiaires ou moyen font la stabilité d'un pays, mais aussi créer aussi une économie forte par la consommation.

La représentation de l'emploi intermédiaire en France :

Le terme de professions intermédiaires désigne, selon les catégories socioprofessionnelles établies par l’Insee, l’ensemble des salariés dont les emplois se situent entre les employés et ouvriers d’une part et les cadres de l’autre. Avec les évolutions de l’économie, des techniques et des compétences nécessaires, ils prennent une place de plus en plus grande dans l’emploi salarié. Un Bref du Cereq analyse leur évolution sur 25 ans et en particulier celle de leur niveau de diplôme pour faire face aux exigences de leurs métiers.

7 millions de professions intermédiaires en France, de plus en plus diplômées

Elles représentent ainsi 26 % de l’emploi en 2018, en hausse de 6 points en 25 ans. Elles comprennent 7 catégories professionnelles. (Données 2021)

Donc il nous faut vraiment réindustrialiser notre pays dans les industries comme le Transport : Train, Avion, Bateau, voiture... dans les technologies de l'information et communication et aussi facilité l'économie immobilière à fort potentiel de marge pour dépasser le taux de marge moyen à 30.

Depuis des années il nous a été dit que les services sont l'avenir mais ces métiers ont une marge faible et une rentabilité minuscule face à une charge de personnel énorme qui ont de petits revenus.

Les services ont leur intérêt mais ce ne sont pas eux qui feront améliorer le PIB mais aussi la rentabilité moyenne des entreprises en France. Penser aussi à ce que nous importons et qui nous coûte cher.

Ma petite idée du Futur : Avion, Train, Voiture, Bateau, semi-conducteur, hydrogène, Textile, technologie de l'information communication sécurité, Santé, conception robotique ...

Un petit pari de ma part sur les Bétons innovant où il faudra faire de la recherche pour ne plus en produire via le concept carboné et le plus propre, le produit ne doit pas être abandonné comme certains le disent mais amélioré, on en aura toujours besoin pour les ponts, maisons etc... sa rentabilité sera d'autant améliorée par le prix du produit innovant et par la quantité produite.

TAIR Marc

Créer des industries a fort potentiel en France 2022

Publié dans société, économie

Partager cet article
Repost1

Grande Secu et complementaires - 2021

Publié le par tair marc

Petit rappel pour ceux qui n'ont pas connu, avant les années 90 la Sécurité Sociale Françaiss remboursait plus de choses et mieux.
 
Le reste à charge était faible, du coup nous n'avions pas besoin de Mutuelle pour ce faire rembourser.
Le problème existait pour le Lunettes dont le remboursement était faible, pour le reste tout était bon.
 
Les remboursements étaient rapides sur les parties que nous devions avancer, la sécu locale nous payait sur place en espèce via le trésorier de la CPAM.
 
Je vois des inquiets du fait que le Gouvernement propose de reprendre les complémentaires via une Grande Sécu, si cela était déjà existant et ça fonctionnait bien, pourquoi cela ne fonctionnerait pas aujourd'hui?
 
D'autant que l'on ne paierait plus les Mutuelles.
 
Le financement ce ferait par les économies d'échelle et une éventuelle petite hausse de la CSG qui serait de toute façon moins cher que de payer une Mutuelle.
 
On ne verra pas une CSG à 400€/mois par exemple. 
 
Les employeurs n'auraient plus a payer une partie de la Mutuelle non plus.
 
On peut donc imaginer pourquoi un bruit sourd dans la société qui est certainement diffusée par les dites Mutuelles qui du coup perdrons la partie complémentaire et n'aurons plus que les prévoyances et assurances spécifiques, il y a là un manque a gagné énorme.
 
On gagnerait en pouvoir d'achat mensuel ce qui est superbe, on se permettrait de prendre des assurances spécifiques plus volontiers par rapport à nos risques métier et sports ...
 
TAIR Marc
Grande Secu et complementaires  -  2021
Partager cet article
Repost0

Le Calvinisme et l'argent - 2017

Publié le par tair marc

Le Calvinisme et l'argent. Ce courant de Théologie Suisse allait a l'encontre du courant de l'époque au sujet des prêts avec intérêts que la Bible interdit.

Le Protestantisme Calviniste ouvre les portes à un métier qui était normalement celui des Juifs.

Le père du Capitalisme primitif où l'on fait du profit sans pour autant augmenter sa propre fortune systématiquement mais pour investir dans la communauté. 

Une idée du capitalisme social bien loin de ce qu'on en fait aujourd'hui.

Les théologiens Catholique (tel Martin Luther) indiquent que la Bible interdit cela mais le fait de réinvestir ses profits pour la communauté et la création de nouvelles richesses donne droit à Jean Calvin de penser qu'il est bénéfique auprès du seigneur de proposer des prêts avec intérêts vu qu'il aide sa communauté.

La Capitalisme actuel n'a aucun rapport il est bien plus ultra-libéraliste et seul le profit pour sois même ou un groupe est la volonté.

Le Capitalisme Calviniste a vécu.

TAIR Marc

08/2017

 

Publié dans société, économie, finance

Partager cet article
Repost0

Robotisation en France 2017

Publié le par tair marc

Pourquoi la France n'a pas robotisé ses usines il y a 25 ans ?

Ceci est une question d'importance en effet avec le recul il est clair que cela était une erreur, le dogme de l'époque était de dire que les robots prennent l'emploi des salariés ce qui n'est pas faux mais sans cela nous avons vu le départ de grandes entreprises en Asie où le coût de production est moindre.

Sans parler de la qualité et de manque de réactivité, il est évident que cela était moins cher à produire ce qui a permis aux actionnaires d'engranger plus de marge sans pour autant apporter du pouvoir d'achat au client en baissant les prix comme cela a été évoqué par certains, ce qui était évident.

La France a donc perdu des impôts et des taxes liés a ces entreprises qui se sont exilées.

Il aurait été judicieux de robotiser à marche lente pour permettre les départs des ouvriers en retraite sans créer un choc salarial un plan sur 10 à 15 ans permettant d'automatiser et de créer aussi les emplois techniques liés à l'usage de ces robots.

Nous aurions gardé encore des impôts (moindre par rapport a il y a 20 ans en proportion mais bien plus qu'aujourd'hui) et les taxes seraient un gain pour la société il aurait été aussi possible de créer un mini impôt pour chaque robot utilisé et ce dernier servirait par exemple exclusivement au social, transport ou santé.

D'ailleurs en lissant la mise en place de robots aurait permis de garder des emplois qui manquent aujourd'hui tels les tourneurs fraiseurs... un métier non valorisé et mal considéré pourtant très utile.

Ouvrier ? Ce qui était la fierté de nombreux employés, être ouvrier était presque une casque, celle qui construit la France qui est la base d'un pays, mais aujourd'hui c'est presque une insulte, les ouvriers ont presque honte de dire qu'ils sont ouvriers préfèrent le terme employé ou agent de production.

Dommage. La France a perdu un temps monstre à robotiser car là il faudra le faire pour les PME/PMI les grandes entreprises qui restent encore dans le pays et aussi pour celles qui reviennent s'installer.

Allons nous marcher dans le sens de la revalorisation du travail de l'ouvrier et de son image en l'accompagnant de la robotisation ? Certainement que oui les emplois deviendront un peu plus techniques pour certains et complètement technique et informatisé pour d'autres.

La société a banni l'ouvrier qui est pourtant est un des quelques métiers qui sont la base d'un pays tel les agriculteurs etc...

Dans les 25 prochaines années la robotisation se fera dans des domaines plus diverses (chirurgie ...) que jusqu'alors et il y aura surement encore une baisse du temps de travail là je ne donne pas un avis mais je soulève un fait qui se révèlera dans 25 à 30 ans le temps de travail sera réduit.

La robotisation est et sera dans les discussions des décideurs désireux de reprendre la main sur une production trop lointaine pour certains (Asie) ou trop cher pour d'autres.

Une nouvelle aire industrielle s'ouvre elle pointe son né dans la pensé, elle est présente dans la logique de certains restes à la financer la conceptionner car le tout robot ou le quasi tout robot bloque encore dans les esprit.

Pour éviter les écueils les futurs Présidents et Ministres du Travail auront la tache d'accompagner en évitent les chocs pour que cela ce fasse en douceur.

25 ans...

TAIR Marc

 

Partager cet article
Repost0

Rapprochement des retraites du publique du privé ? Mensonge et discorde. 2013

Publié le par tair marc

En effet, il faudra encore revoir les retraites. En rendant fautif et responsable les retraités et futurs retraités sans toucher aux entreprises.

Avant toutes choses il faut remettre le contexte actuel en mémoire.

N'oublions pas que les grandes entreprises refusent à ce jour d'investir en France pour garder les emplois ou en créer, tout en robotisant une partie de leur industrie. 

Les efforts sont fait surtout par les artisans, les très petites entreprises et les Pme. Seuls à ce jour à essayer de garder un peu d'emploi et vouloir tenter d'embaucher en France, mais le différentiel entre ceux-ci avec en face les Pme qui ont une mauvaise santé financière qui débauchent et les Grandes entreprises qui licencient à tour de bras sans vergogne, nous avons un déficit réel d'emploi.

Donc moins de cotisants ce qui implique un déficit pour nos retraites. Même si les grandes entreprises continuent à faire des bénéfices énormes.

A ce jour, le jeu du gouvernement est d'éviter les accords entrent syndicats du publique et du privé, en créant un "gueguerre" publique-privé, ceci en véhiculant des infos parfois erronées ou surtout partielles.

En effet, les agents du publique ne seraient pas contre une convergence sur la période de référence pour le calcul de pension en passant de 6 mois à 25 ans, mais à condition de mettre tout le mode de calcul identique, car dans le privé les primes sont inclus dans ce calcul mais pas dans le publique, ce qui fait une perte énorme pour eux, c'est pour cela que la compensation partielle était d'instaurer part un calcul sur les 6 derniers mois. Il est certain que dans cette affaire la pension de retraite des agents sera améliorée.

Aussi lorsqu'on indique que la moyenne des pensions des ex-fonctionnaires est de 1700€, mais ceci est en mettant dans le calcul toutes les catégories : A+, A, B, et C. A savoir que les A et A+ sont des cadres. Dans le privé les cadres ne sont pas ce calcul de la moyenne. Il faudra là aussi avoir une convergence du mode de calcul des moyennes de pensions en y incluant les cadres du privé, cela remettra la moyenne à la faveur du privé en l'augmentant.

Le but, est de mettre tous ce beau monde les uns contre les autres, pour augmenter en finalité la durée de cotisation qui à terme baissera la pension de chacun. 

Le bénéfice sera pour les grandes entreprises et le Medef à qui on fait ce cadeau. Cet alignement publique /privé sera vers le bas. 

D'autant plus, je remarque qui n'y aura pas de relèvement des pensions les plus basses, qui devrait aussi être une priorité à mon avis, quand on sait qu'avec 1100€ (le Smic) il n'est pas possible de vivre convenablement dans une grande ville, alors comment peuvent vivres ceux qui ont travaillé toute une vie et qui n'ont en pension que 800€? Une réforme inhumaine qui laisse les pauvres encore plus pauvres car il leur sera sûrement proposé de converger leur csg au niveau actifs.

Serait il possible de proposer une taxe sur les capitaux et sur les bénéfices de toutes les grandes entreprises qui commercent en France, qu'il aient leur siège ou non en France.  Je pense que oui mais il faut le courage de le faire. Et ainsi esperer pouvoir baisser un peu les charges de ceux qui contribuent beaucoup à notre société (Pme, Artisans, Tpe ...) en baissant leurs charges. 

Les pauvres seront encore plus pauvre à la retraite, c'est ce qui en restera de cette reforme.

TAIR Marc

 

Publié dans économie

Partager cet article
Repost0

Il faut aider les Pme Françaises en baissant les charges.

Publié le par tair marc

Plus qu'une évidence, cela devient une vrai bouée de sauvetage pour nos Pme nationales, la situation fragilise la survie de celles-ci, il est temps d'apporter cette attention particulière qu'elles méritent.

 

Elles sont les dernières entreprises à encore pourvoir préserver l'emploi voir même embaucher si le gouvernement leur en donne les moyens, car celles-ci n'ont pas le désire de ce délocaliser.

 

Mais les dernières mesures de l'Etat, chargent la barque des Pme de 7.5 Milliards d'€.

 

La Cgpme défend cette position et demande au gouvernement de tenir ses promesses au sujet de la baisse de la fiscalité.

 

Le problème que vivent les Pme à ce jour doit permettre à l'Etat d'accorder l'écoute nécessaire, car les délais de paiements s'allongent et les collectivités locales ne respectent plus leurs obligations faute de moyens. 

 

Les banques devenues rigides à concéder des découverts ou les crédits nécessaires, mettent en danger les Pme qui ne peuvent plus, honorer les commandes qu'elles reçoivent. 

 

Les collectivités doivent assumer leurs échéances aux délais prévues, l'Etat doit accorder une baisse de fiscalité, et les banques doivent accorder les crédits nécessaires aux Pme, sans oublier d'envisager une Tva aux importations.

 

Sauvons nos Pme qui ainsi pourrons préserver les emplois, et vendre leurs produits en France et en Europe avec des prix plus compétitifs. 

 

TAIR Marc. 

Publié dans économie

Partager cet article
Repost0

La Hausse du Pib 2013, sous la barre des 0.3%

Publié le par tair marc

Comme Reuters le prévoit et vu les estimations de déficits, l'évolution du Pib 2013 sera certainement en dessous des 0.3%, malgré l'obstination du gouvernement de s'en tenir à une prévision entre 0.3 à 0.8%. Il est certain que la volonté du gouvernement Ayrault de ramener le déficit public à 3% du Pib ne sera pas tenu, à moins de donner encore un tour de visse dans le budget. Les économistes prévoient eux un déficit à 3.5% et craignent aussi des restrictions supplémentaires du budget, qui pèserons encore sur la croissance. Le FMI prévoit aussi un déficit public à 3.5% et estime une croissance plutôt à 0.4% pour 2013. Des figures de la majorité expriment des doutes sur l'objectif d'atteindre les 3% en 2013. Déjà le gouvernement renonce à son objectif de retour à l'équilibre des comptes publics en 2017. Devrons nous voir un chômage approchant les 11%, et une pauvreté qui ce généralise? Avec des éléments aussi sévères des économistes il est étonnant d'entendre Mr Moscovici Ministre de l'économie et des finances rester aussi sur et d'indiquer cela "réaliste". Le Fond Monétaire International est dubitatif vis à vis de la politique budgétaire mené à Paris. La Banque Mondiale et le Fmi tablent eux sur une possible évolution du chômage à 10.5% des actifs. Vu ces chiffres, et les risques de voir de nouvelles restrictions sur une révision du budget 2013, devra forcément aggravé la situation en France et l'emploi, ce qui nous amènera surement à un chiffre du chômage entre 10.5 et 11%. Avenir inquiétant. TAIR Marc

Publié dans économie

Partager cet article
Repost0

de l’esbroufe, le cadeau de 3cts pour le carburant.

Publié le par tair marc

station-service.jpg

Le petit cadeau du gouvernement et des pétroliers sont du blah blah inutile, et un coup communication qui ressemble à un coup d'épée dans l'eau.

Lorsque la population attendait un geste de plus de 10 cts, on nous offre des clopinettes de 3 à 6 cts selon des région et les stations, car les efforts de chaque compagnies est presque nuls, et d'après eux impossible à plus d'1cts.

C'est sans compter sur les marges de raffinages qui ont gonflées depuis une dizaine d'années, qui rendent d'ailleurs presque invisible les baisses du prix de baril à la pompe, la marge du distributeur étant la plus faible...

On ce moque du monde. Avec les éternelle excusent du prix de change euro - dollars, La dernière fois que nous avions eu une hausse d'importance il fallait arriver à 180 dollars le baril pour un prix 1.50 le diesel à la station service, et ce n'est pas la taxe des régions qui fait cette différence, ni le change des monnaies, mais belle et bien l'engraissement des compagnies pétrolières grâce à la marge du raffinage.

De l'esbrouffe !!!

 

TAIR Marc

Publié dans économie

Partager cet article
Repost0

Des arrondis exagérés

Publié le par tair marc

terrasse-cafe.jpeg

Des arrondis bien exagérés... En effets nombreux sont ceux qui prennent l'excuse de l'augmentation de la TVA-réduite (de 5,5% à 7%) de +1,5% pour faire en douce un arrondie à + 5% voir même plus.

 

Ceci pour augmenter une marge que certains avait déjà bien amélioré en ne répercutant pas toute la basse de la TVA lorsque celle est passé du taux normal à 5,5%.

 

Biensur certains ont joué le jeu en baissant totalement, d'autres en baissant en parti et en augmentant les salaires ou en embauchant, ce qui est exemplaire. Mais ont a remarqué les abus mal cachés que d'autres ce sont permis.

 

Augmenté sa marge d'accord mais là cela est indécent. ont prend le client pour une vache à traire !!!

 

Un abus sans gêne qui est tellement abusif qu'on ne peut remarquer les efforts réalisés par ceux qui respectent la règle.

 

TAIR Marc

Publié dans économie

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>