Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le scandale du tri des ordures !

Publié le par tair marc

sacs-dechets_-FAA033000557.jpg

De nos jours le tri est devenu quotidien et naturel, mais en y réfléchissant bien, on s'aperçoit que plus on tri et moins l'impôt lié aux ordures baisse. Nous faisons une partie du travail des sociétés d'ordures ménagères mais cela n'empêche pas les collectivités de refuser de réajuster l'impôt  vers le bas.

La TEOM doit être révisée et contrôlée. Car nous constatons aussi qu'a défaut de diminuer, elle augmente. 

Un étude UFC que choisir relate les absurdités de cet impôt, et nous explique que 20% des ordures non ménagères sont issus des artisans, commerçants et administrations qui ne s'acquittent pas de cette taxe, c'est le particulier propriétaire qui la paye.

 

L'enquête nous indique aussi des montants sans cohérences avec le coût réel par habitants, souvent plus taxés par rapport au montant réellement constaté. Du vol?

 

Cette manières de faire n'incite pas au tri car l'habitant trieur n'est pas récompensé de sont travail, pire on le fait payer plus cher qu'il ne devrait. 

 

L'Etat qui nous vante le grenelle de l'environnement devra s'interroger sur l'efficacité de cette taxe TEOM et le coût réel. Le tri doit être le but et la taxe un moyen parmi d'autre et non pas l'inverse. 

 

Les prestataires privés ayant des contrats de 20 à 30 ans sont les grands gagnants avec des tarifications exorbitantes et des frais fixes énormes.

 

Une carence qu'il faudra changer, en imposant des contrôles réguliers chez ces prestataires et en faisant modifier le mode de calcul des montants alloués aux sociétés.

 

TAIR Marc.

Publié dans ecologie

Partager cet article

Repost0

Nos routes sont elle devenues dangereuses ?

Publié le par tair marc

Je ne vais pas relater ici l'éternelle problème de différence de qualité de nos voies qui change, si celle-ci sont : Nationales, Communales, départementales ou autoroutières, qui peuvent d'ailleurs aussi différer selon la région.

 

Ce que je constate jours après jours est la moyenne de l'âge des conducteurs qui évolue vers le haut, nombres de conducteurs sont à l'âge de la retraite et voir plus. A 80 années il y a de nombreux conducteurs qu'il faudrait éviter sur nos routes.

 

Certains sont encore en capacité de conduire mais beaucoup ne devraient plus conduire. Je conduis beaucoup sur tout type de route et régulièrement je suis témoin de cette incapacité à conduire ou de s'adapter. Certains roulent en contre sens, ou roulent à 60km/h au lieu de 90 et ralentissent à chaque virages même petits, etc...

 

D'autres ne reconnaissent pas les panneaux indicateurs. Parfois même lorsque nous sommes dans notre droit, nous nous faisons remonter les bretelles car ceux-ci on toujours conduit ainsi et sont certains d'avoir raison..

 

Il serait heureux qu'un examen médical soit obligatoire vers les 60 ou 70 ans pour contrôler les réflexes et surtout la vue, car il est à prévoir que nombreux sont ceux qui conduisent avec des lunettes qui ne sont plus adaptées.

 

Il faudrait aussi que chaques départements rendent obligatoire une remise à niveau du code de la route qui n'a plus rien à voir avec celui qu'il ont eu lors de l'obtention de leur code. Ce point est vraiment important, même pour ceux qui sont en capacité à conduire.

 

Loin de moi l'idée de stigmatiser nos conducteurs âgés mais il faudrait vraiment faire une remise à niveau du code qui a vraiment évoluer et il faudrait empêcher ceux qui n'ont plus la capacité physique. Le contre-sens est un problème de plus en plus fréquent en France. A l'heure où l'on veut limiter la vitesse sur les axes dangereux, à l'inverse la vitesse faible est dangereuse, il serait opportun de faire ces contrôles médicaux et remise à niveaux voir même lors de contrôles à la jumelle des forces de l'ordre de ce permettre de les interpeller  et faire soit un rappel aux règles soit une démarche administrative si un danger évident est retenu.

 

TAIR Marc

Publié dans société

Partager cet article

Repost0

Crise du logement ?

Publié le par tair marc

immeuble-collectif-du-parc-evry.jpg

1/ Depuis 25 ans le logement est un sujet d'importance pour les Mairies et les Offices d'HLM :

Plus jeune lorsque je vivais en région parisienne j'entendais déjà qu'il fallait attendre 3 ou 5 ans pour me loger, seul le privé pouvait m'apporter une réponse, à un prix supérieur mais sans commune mesure avec ce que nous voyons aujourd'hui.

Après les années 90 et la crise de cette même période il y a eu un changement, étant donné qu'il n'y avait plus la mobilité entre logements dans une frange de la population représentative. Beaucoup ne déménageaient (plus malgré une famille plus grande) de peur de payer plus cher en changeant d'habitation.

Les salaires déjà n'évoluaient plus assez par rapport au coup de la vie. Ce qui implique déjà que cette frange populaire de notre population devenait de moins en moins propriétaire de leur habitation.

La population des ouvriers ou employés était déjà dans une situation de crise.

2/ Marchands de sommeil, logements insalubre :

Nombres de jeunes provinciaux arrivants sur Paris et nombres d'étudiants doivent ce loger, et ce manque de logements a permis un marché lucratif dans le secteur privé, les prix flambent, et des marchands de sommeil profitent de cette situation en offrant des studios sous les toits mal isolés et éxigues.

Des propriétaires sans gênes loues des sous sol mal aménagés et des habitations jamais entretenus et dangereux car pas aux normes.

3/ Combien manque t'il de logements ? :

Une guerre des chiffres sur le nombre de logements à construire par an pour résorber ce retard, mais c'est sans compter sur le nombre de logements du privé qu'il faudrait réhabiliter ou détruire et qui sont encore loué malgré les danger pour leurs occupants.

Nous entendons un manque de 900.000 logements et d'autres nous disent qu'il n'y a pas de pénurie : "qu'il existe des logements avec des pénuries localisés et une sur abondance dans d'autres secteurs, avec des prix non abordable pour une population populaire".

Ces débats sans fin, ces jeux de mots sont usant et ce n'est que du blah blah. Il existe un manque pour une population populaire et il faut y remédier.

La surabondance des logements est du fait que les constructeurs ce focalisent sur les Français moyens ayant un revenu très supérieur au smic, mais même ceux-ci qui dernièrement subissent la conjoncture cela est dificile. Il est à prévoir qu'ils vont ce focaliser sur de très haut revenus pour vendre des maisons et appartements de haut standing pour oublier les Français moyen.

Les points de calculs d'importance : d'une part la population augmente, notre démographie est positive, ensuite il faut indiquer que lorsqu'il y a divorce ce n'est plus un logement mais deux qu'il faut, aussi il faut ajouter que nombres de personnes quittent leur villes pour vivre et travailler dans les grandes villes (Paris, Lyon, Marseille...).

On constate en région Parisienne une production faible en construction de logements sociaux par rapport à d'autres région, certainement à cause d'un prix moyen très élevé du m2.

4/ Les logements sont il abordables ? :

Nombreux sont ceux qui malgré des revenus honorables 1500€ ne peuvent ce loger, au motifs que dans le privé les agences immobilières loue mais demandent garanties excessivement, et les prix des logements sociaux sont devenus un peu moins abordables sur la région Parisienne et la liste d'attente est de 10 ans minimum.

Les seuls logements abordables sont des logements très petits sous les toits ou insalubre. En effet louer un studio de qualité en région Parisienne à 500€, avec les assurances, la nourriture, le transport, edf, l'eau, et parfois le chauffage en plus, il est facile de ce retrouver à zéro ou presque en fin de mois.

5/ En conclusion :

Il faudrait construire vite ces 900.000 logements dans les bons secteurs cet à dire les grandes villes comme Paris et sa région, et étudier combien de personnes quitteraient leurs hôtels (qu'ils habitent en permanence) ou leurs logements insalubres (des logements qu'il faudrait détruire ou réhabiliter). Cela porterait le nombres de logements à construire à un niveau très supérieur. Les Français populaires attendent d'être logés !! Le gouvernement est attendu sur ce sujet.

TAIR Marc

 

 

Publié dans politique

Partager cet article

Repost0

Réduire le budget de la Fonction Publique?

Publié le par tair marc

Nous entendons que pour baisser la dette de l'Etat il faut rabotter le budget de la Fonction Publique en diminuant les salaires et en évitant de remplacer les départs à la retraite.

Il est facile de dire que c'est la faute des fonctionnaires et qu'il faut leur faire payer.

C'est oublier que le salaire moyen d'un fonctionnaire est de 1700 € (cat. b et c) /mois, et si nous ajoutons les catégories a et a+ nous arrivons 2250 €. Tous les fonctionnaires ne sont pas cadre a ou a+.

Avec 5 millions d'agents des fonctions publiques face aux 65 millions d'individus résidents en France, il est évidents que ce n'est pas les salaires des fonctionnaires qui est la cause de la crise économique et financières que nous vivons.

En France le salaire median toute catégorie confondue est de 1600 €, et 20% de la population a un revenu de plus de 2380 €.

La région ayant le salaire moyen le moins élévé pour un ouvrier est la Bretagne avec 1430€ (et pour un cadre 3400€).

La région ayant le salaire moyen le plus élevé pour un ouvrier est la région parisienne avec 1595€ (et pour un cadre 4360€).

Le salaire moyen d'un cadre :

-secteur privé : 4080€

-fonction publique (hors enseignants) : 3700€

-enseignants : 2420€

 

Si nous continuons à baisser le nombre de fonctionnaires, nous verrons encore moins de service publique qui d'ailleurs on peut le dire la qualité a sensiblement diminué. Moins d'hôpitaux, moins de Pompiers, moins de Samu etc... Avec plus d'attente aux guichets...

Le fonctionnaire des années 80 n'est pas le fonctionnaire de 2011, il travail beaucoup plus, et est plus noté sur ses compétences.

Il est facile de taper sur le fonctionnaire (il représente l'Etat, et si on est en désaccord avec ce dernier on le fait payer aux fonctionnaires), et pourtant être fonctionnaire n'est plus le rève des jeunes, vu les obligations professionnels.

L'agent publique est utile, on y retrouve des métiers aussi divers que : éboueurs, balayeurs, administratifs, l'agents edf ou gdf, inspecteurs de l'hygienne et sécurité, professeurs, infirmiers, aides soignants, chauffeurs de bus metro train et tramway... etc...

Nous voulons plus de fonction publique de proximité, rapide et compétant mais certains demande de réduire son coût, cela est devenu impossible, nous grattons l'os, nous avons beaucoup réduit, et là c'est la qualité qui ce réduit.

Il n'est plus possible de réduire le budget de la fonction publique, mais il est encore possible de trouver des remèdes sur la qualité.

 

TAIR Marc

Publié dans économie

Partager cet article

Repost0

ça y est on efface l'ardoise de la Grèce

Publié le par tair marc

euro

 

Ca y est, les Etats européens demandent aux banques d'effacer 50% de la dette grec, c'était à prévoir, vu que les 8 milliards qu'on leur accorde prochainement est principalement pour payer les échéances des prets..

Une vrai gabegie, un hold up sur l'argent des Européens. Et déjà l'Italie tape discrètement à la porte de l'Europe pour une aide de 1200 milliards voir plus.

Pour l'Italie il est à prévoir une aide Européenne et du FMI.

Les banques ce battent pour ne pas effacer ces 50% de dette, ce qui est à prévoir est que les Etats vont s'accorder pour rembourser ce montant, qui sera directement répercuté sur les contribuables, et de nouvelles économies dans les budgets.

Pour sauver l'Euro et Europe, l'Union Européenne ce jette tête baissé dans un gouffre profond, ce gouffre financier sera la peste pour les finances Européennes.

Les gouvernements défendent une certaine idée de l'Europe et une certaine idée du capitalisme en nous offrant plus encore de capitalisme, et moins de protection sociale et professionnelle pour les Européens.

Pour les pays qui composent la zone Euro il sera facile de plus encore privatiser les services publique, et dégraisser ce qui reste de fonction publique tout en changeant encore dans 5 ou 10 ans les règles de départ à la retraite et en diminuant encore le taux de remboursement des médicaments et en augmentant la csg/rds.

Les gueux de plus en plus pauvres face aux riches. Nous entendons des communiqués nous indiquant de prochains licenciements par dizaines de milliers, un vrai marasme.

Les Français attendent plus de protection médicale et professionnelle, et aussi éviter de voir le gouvernement faire la girouette, et changer d'opinion tous les mois. Il n'y a aucune politique d'avenir, le gouvernement vie actuellement au jour le jour, en éteignant les incendies financiers qui ce déclarent de toute part.

La girouette créée une insécurité supplémentaire dans l'esprit de la populations, une impression que l'Etat n'est plus en mesure de gérer la crise.

Pour sauver la grece tout en gardant le triple A, nous devons nous attendre à un vrai serrage de ceinture d'autant que le taux de croissance en France sera sûrement dans une fourchette entre 0.5 et 0.9 au lieu des 1.75 attendu. Et si la situation évolue encore à la baisse nous pouvons tabler sur un taux inférieur à 0.5.

Une inquiétude sur une éventuelle récession est pressenti chez les économistes, au mieux une stagnation en 2012.

Les patrons de PME sont inquiets sur l'avenir, vu les réponses politique et vu la baisse des commandes sur douzes mois. Une morosité ambiante que les chiffres confirmes : par exemple le secteur des services enregistre une forte baisse sur 27 mois à 46 points contre 51.5 en septembre, aussi l'indice PMI de la zone Euro enregistre une baisse à 47.2 en octobre contre 49.1 un mois plus tôt.

Il est temps de trouver un pilote pour le paquebot Europe et pour le bateau France.

TAIR Marc 

Publié dans économie

Partager cet article

Repost0

Vous avez dit sortir du nucléaire ?

Publié le par tair marc

centrale.jpg 

Biensur cette idée de sortir du nucléaire est souhaitable vu les déchets qui en résultent et vue leur durée de vie, mais sortir du quasi tout nucléaire pour un concept totalement sans, il y a des étapes à réaliser avant.

Notre logique d'indépendance énergétique doit rester prioritaire, car fermer les centrales sans avoir l'énergie de substitution est suicidaire, et coûtera très cher.

Nous entendons régulièrement que l'Allemagne qui est pragmatique a eu la bonne décision. Je suis désolé mais sans vouloir critiquer ce pays, je ne trouve pas que cela soit pragmatique de ce presser sans avoir d'alternative. L'Allemagne devra acheter son électricité à un pays voisin (certainement nous).

Je pense qu'il est plutôt urgent d'augmenter les crédits sur les projets d'avenir et des systèmes ayant une capacité energetique d'importance tel l'hydrolien,...

L'hydrolien qui permet d'avoir une production en continu contrairement aux éoliennes, et a la capacité d'apporter des volumes kw/h importants.

Les crédits d'impôts, les aides financières, etc... sont à proposer pour que des sociétés Françaises s'intéressent à ce procéder pour le produire sur notre territoire et pour avoir ces technologies au plus vite.

Ensuite seulement on pourra fermer une centrale nucléaire quand nous aurons l'équivalence en production en hydrolien. Les procédés existent il reste juste à trouver les lieux, étudier la capacité sur ces sites et lancer une production.

On aura ensuite aucun problème de stockage des déchets (il n'y en a pas) ni de difficulté pour avoir le combustible (il n'y en a pas), il nous suffit de trouver les sites avec des courants marins puissants.

L'hydrolien est une energie propre sans rejet. Messieurs du gouvernement qu'attendez vous ?

Le nucléaire est l'énergie à favoriser tant que nous n'avons pas l'alternative efficace en fonction.

Mais les concepts existent il faut avoir le courage de lancer les projets.

TAIR Marc

 

Publié dans ecologie

Partager cet article

Repost0

Le FESF à 2500 milliards...

Publié le par tair marc

euro

A peine les Etats s'entendent sur le montant de 440 millards pour le Fesf, qu'on nous parle de 2500 milliards, un chiffre inimaginable.

Comme il n'est pas possible de fournir ce montant on nous parle d'une garantie mais si les Etats débiteurs ne sont plus en mesure de payer comme on peut le supposer pour la Grece, il est certain que les impôts des contribuables Européens risquent de s'envoler, car les Etats qui garantissent le montant devront s'acquitter de cette dette.

L'Espagne pourrait voir sa note tomber à AA2, sa situation déjà critique ce fragilise d'autant plus, et la France garde par miracle son AAA mais cela reste très fragile. Et pour la garder d'autres coupent dans les budgets sont à  prévoir, ainsi que des révisions sur des taxes et crédits d'impôts et autres niches fiscales.

Seul une vrai politique financière pourrait être salutaire avec une dévaluation de l'euro et la possibilité aux Etats de pouvoir ce refinancer directement auprès de la Banque Centrale Européenne à 1.5 % au lieu de le faire auprès des banques qui appliquent le prix du marché par rapport à la note de chaque Etat. Mais cela est du rêves car les traités Européens l'interdisent !!!!

Ce prix du marché revient très cher aux Etats et enrichit les banques de façon odieuse sur le dos des contribuables.

Nous vivons une ère de clochardisation des ouvriers et autres "petits salariés", et un enrichissement sans précedents des patrons des grandes entreprises et des banques est en cours.

Quitter l'euro coutera tres cher disent-ils mais nous constatons que de garder l'euro nous ruine comme jamais...

2500 milliards !!! Un montant irréaliste qu'on nous impose. 

Il est urgent de quitter l'euro, de dévaluer la monnaie pour favoriser nos entreprises à l'export et que l'Etat puisse ce refinancer auprès de la Banque de France à moindre coût, nationaliser les entreprises de premières nécéssité et strategiques (energies, la poste, france telecom, les autoroutes...) pour nous permerttre aussi d'influer sur les prix vers le bas.

De voir GDF-SUEZ déposer une plainte contre son actionnaire de réference : l'Etat est un comble, tout cela parce que le gourvernement refuse d'autoriser d'augmenter le prix pour particulier de 5% comme demandé. En nationalisant l'Etat pourrait même baisser les prix !!! (en ces temps de crise cela serait souhaitable).

L'europe est surendetté, quittons l'euro, c'est une question de survie. Ne donnons plus notre argent aux financiers qui ruines l'Europe.

TAIR Marc

Publié dans économie

Partager cet article

Repost0

Mais que font les journalistes ?

Publié le par tair marc

La France sombre économiquement, et les Français souffrent, mais nous remarquons depuis un certains temps que nous sommes noyé dans des informations de toutes parts, toutes régions, et du monde, sur des sujets divers.

 

Il est intéressant de s'informer sur tout, mais là nous avons une overdose d'informations. Quand un sujet grave touche les Français il est sur d'avoir le même jour ou les jours suivant des informations sur tel ou tel pays ayant des difficultés.


Est ce pour éviter que l'on s'interroge ? Est ce pour éviter que le peuple réfléchisse et comprenne les entourloupent qu'on nous annonce?

 

Les retraites, la hausse du gaz, les licensciements, la hausse de la taxe du tabac, les suicides (de Policiers, Enseignants, Postiers...), les incidents des centrales nucléaires peu entretenues, les sangliers morts à cause des algues, les sans logements, le prix des aliments qui augmentent, la taxe mutuelles, La grece, le scandale des banques etc...

 

La France coule et on nous dit que tout va bien la maison europe ce porte bien, c'est pire ailleurs. Il serait temps de rester un peu plus sur les sujets qui nous concerne, c'est une question de survie.


Messieurs et Mesdames les journalistes nous sommes heureux de votre travail de recherche et de nous informer sur les sujets du monde, mais pour un temps il serait heureux de moins nous noyer pour plus analyser ce qui ce passe chez nous et ce que les politiques nous disent.

 

Trop d'information tue l'information, vos sujets aussi interressants peuvent ils êtres, sont immédiatement oubliés par des sujets aussi graves.

TAIR Marc

Publié dans politique

Partager cet article

Repost0

JOSPIN le raciste, reste chez toi !!

Publié le par tair marc

A gauche il existe un extraterrestre un peu bizarre... un raciste au PS:

 

Celui-ci proche du Trotskisme est devenu socialiste courant 1981, et premier secrétaire du PS.

Mr JOSPIN a été élu à différentes fonctions tel que Député, Ministre, ou Premier Ministre, et c'est lors d'un meeting d'avant candidature aux élections Présidentielles de 1995 que ce dernier a un comportement étonnant.

Lors d'une soirée-meeting de Lionel JOSPIN dans la salle des fêtes de Bondy (93) un jeune Militants est appeler pour aider à l'organisation en ce tenant à l'entrée de la dite salle des fêtes au bas des marches pour filtrer l'entrée (La Garde Urbaine étant à l'entrée de la Mairie).

Ce jeune accepte, et après que tous les invités ce sont installés Mr JOSPIN arrive avec des dirigeants PS locaux.

Celui-ci serre la main à quelques personnes qui ce tiennent près de lui et il ce tourne vers ce jeune militant mais il l'a ignoré quand celui-ci lui a présenté sa main tout en le regardant avec un regard méprisant.

Ce jeune n'a pas compris le comportement de ce socialiste qui était à la veille de présenter sa candidature aux élections présidentielles contre Mr CHIRAC.

D'autant qu'une demie heure plus tard ce malotru de Lionel JOSPIN déscend les marches et lorsqu'il voit le jeune homme il remonte à la salle des fêtes.

Pour un parti ce disant proche des jeunes et des populations pauvres (de diverses origines) il est étonnant de constater que les dirigeants locaux n'ont pas défendus ce jeune (d'origine Marocaine et Bretonne).

Deux points (pour Mr JOSPIN) à apprendre : 1/ Ne pas mentir et dire ce que l'on pense 2/ Même raciste il aurait été heureux que vous soyez éduqué en saluant cette personne qui ce présente à vous. 

Être raciste n'est pas incompatible avec la bienséance et les bonnes règles de vie avec des personnes polies avec vous !!

Voici le propos rapporté par des journaux en 2007 suite à une visite au Québec de Segolène ROYAL qui en disent long, en accusant Lionel JOSPIN l'ancien Premier Ministre  de raciste et sexiste.

Les socialistes savent que cet individu qui est ancien élu socialiste est un raciste, nous pouvons donc constater une hypocrisie d'importance au sein des dirigeants PS, malgré l'image que ceux-ci veulent donner.

Biensur Monsieur JOSPIN, il est possible de prôner la régulation voir même arrêter toutes formes d'immigrations au motif que le France ne peut plus financièrement les recevoirs mais de là à ignorer ses propres militants il y a un monde de différence.

Protéger son pays de l'immigration pour des raisons Politico-financières et le racisme sont deux choses différentes que vous n'avez toujours pas compris.

Il est aussi possible de dire que les immigrés voyous, voleurs et criminels  doivent quitter le pays sans que cela soit du racisme.

De dire à la télé que tous les immigrés sont gentils en sachant que certains sont des criminels est un manque de respêct envêrs ces immigrés qui respectes les lois, et ensuite quand il n'y a plus la télé de pouvoir les insulter en les ignorants est honteux de votre part et hypocrite. Certains ont leur place en France et d'autres ne l'ont pas, au motif qu'il faut respecter les lois.

Il y a peu, Mr JOSPIN c'est dit disponible pour preter main forte à Mr HOLLANDE...

Monsieur JOSPIN restez chez vous, les hypocrites nous n'en voulons pas, ni même à la télé, merci de ne plus vous montrer !!

TAIR Marc

 

Publié dans politique

Partager cet article

Repost0

Quel Honte !!!

Publié le par tair marc

gaz.jpg

GDF-SUEZ dépose plainte contre son principal actionnaire : L'Etat !

 

Quel honte ! une entreprise semi-publique, avec un contrat de service publique ce permets de déposer plainte contre l'Etat Français au motif que la décision du gouvernement de geler l'augmentation du prix du gaz aux particuliers au 1er octobre n'est pas conforme au contrat de service publique.

GDF-SUEZ demande une augmentation de 5% pour les particuliers et 4.9% pour les entreprises.

D'après ces derniers, au 2eme trimestre l'entreprise perd 290 M€, et si le refus d'augmentation est prolongé, cela porterait leur une perte à 1 Milliard €.

Pour 2010, l'entreprise a fait un bénéfice de 4.6 Milliards € et a déjà augmenté le prix du gaz le 1 avril de 5%, portant à 20% la hausse du prix depuis l'an dernier.

En regardant les chiffres du résultat semestriel du groupe édité le 10 Août 2011 nous constatons autre chose : 2.7 Milliards € de résultat net. Une dette en baisse et une trésorerie en augmentation.

Ce manque à gagner est peut être pour eux vital pour payer les dividendes des actionnaires?

Les Français ont déjà serré leur ceinture, et cela en plus ne va pas arranger les choses.

Comme je le disais il y a peu : le service publique n'est plus qu'un argument publicitaire. Les entreprises du service publique sont devenues des sociétés comme les autres, elles ne pensent qu'au profit.

L'Etat actionnaire à 33% du groupe doit être ferme avec ce groupe qui oublie vite ses obligations, il est peut être temps que l'Etat ordonne sa volonté, les Français ne peuvent plus payer.

Geler les augmentations ne vas pas mettre cette grande société dans les dificultées financières, un petit manque à gagné pour elle, qui sera un soulagement pour les usagés.

On peut lire dans les lignes de Challenges du 3 mai 2011 que GDF-SUEZ donne la priorité aux dividendes, cela confirme une politique purement financière.

Sans parler des salaires : pour le Pdg (Mr MESTRALLET) 1.4 Millions et le Dg délégué (Mr CIRELLI) 1 Millions.

Les salaires des employés ont stagné lorsque l'on constate des augmentations d'importance depuis 2008 pour les dividendes des actionnaires.

Un mépris honteux envèrs la clientèle et l'Etat, qu'il ne faut pas laisser faire, espérons que l'Etat garde ses positions.

TAIR Marc

 

Publié dans économie

Partager cet article

Repost0

1 2 > >>