Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

61 articles avec societe

Les laboratoires imposent leurs prix, les médicaments sont des biens de consommations de luxe...

Publié le par tair marc

Ce marché représente plus de 21 Milliards € de dépenses par an soit 310 € par assuré, la cour des comptes dans son rapport de 2011 indique un prix moyen de 6.95 €  aujourd'hui contre 3.09 € il y a vingt ans.

D'autant que malgré des prix en forte hausse, il n'est pas évident de constater tout le temps des ASMR (amélioration du service médical rendu), l'efficacité des nouveaux médicaments sont parfois pas évidentes à voir.

Pour 100 € quel répartition du prix (selon mieux vivre votre argent) ?

-24.8 pharmaciens

-1.8 répartiteurs

-5.8 Etat

-67.6 Laboratoire

Une vrai machine à sous où l'industrie pharmaceutique et les officines gagnent à chaque fois, avec une moyenne de 48 médicaments /an par Français, cela est rentable.

Les recherches sont rentabilisés, les molécules découvertes sans avenir médicale sont aussi rentabilisé par les block buster (marché à plus d'1 Milliards).

Il existe depuis un certain temps un système de vente "d'offre et demande" du marché Européen un peu particulier, où l'on vendra prioritairement certains lots au pays où le prix de vente est plus intéressant pour le laboratoire tout créant un manque pendant quelques semaines sur certains pays.

Le médicament n'est plus dans le domaine du service à la population mais bel et bien un "bien de grande consommation" qu'il faut rentabiliser au plus vite.

Il est certain que les firmes doivent ce rembourser des investissements et recherches et faire des bénéfices, mais il y a là des logiques par certaines sociétés qui sont discutables, des logiques empreintées au commerce.

Une nouvelle molécule coûte 850 Millions de dollars environs ce qui donne une base sur les bénéfices réalisés si cette molécule est un block buster.

Ce marché Français était en hausse en 2011 de 1.1% et était à 3.2% à l'export (Insee), le marché serait à une croissance nulle cette année... Mais le bénéfice reste là.

Le marché libre du médicament est celui qui est le plus rentable, le prix n'étant pas indexé part l'Etat c'est le malade qui passe à la caisse...

TAIR Marc

Publié dans société

Partager cet article

Repost0

Le système de santé Français, ...est ce la fin?

Publié le par tair marc

carte-vitale

Depuis plus de 20 ans de grosses coupes sur les droits des usagés de l'assurance maladie ce font sentir, ce qui au bout du compte privatise ce qui était un système public et efficace.

Nos aïeux qui ont cotisés parfois très jeune à ce système, ce retrouvent aujourd'hui à un âge avancé et ont besoin biensur de ce soigner.

Ceux-ci méritent d'être soigné sans qu'on leur fassent croire qu'ils coûtent cher à la société, le respect dû à leur age est de rigueur, et dû aussi au travail accomplit tout une vie.

La Cpam est utile à tous : jeunes et moins jeunes, une société basée sur l'hygiène, la santé, le handicap, est une société qui va de l'avant, cela coûte plus cher de ne pas s'y intéresser, car nombreux sont ceux qui ne ce soignent plus ni ne ce font suivre, ce qui implique que des cas grave de santé sont pris en charge par la suite car cela n'a été pris en charge en temps et en heure par manque de moyens.

Des économies de bout de ficelle qui 10 ou 20 ans plus tard sont une charge d'importance pour la Cpam.

Biensur, il certain qu'il y a des abus, il existe des personnes qui ne respectent pas les règles (des contrôles mieux ciblés devraient être élaborés) il n'est pas concevable de voir des personnes dans le besoin devoir ce priver, et voir leur santé s'aggraver pour faire des économies.

Lorsque qu'un malade en a besoin, il n'est pas une charge pour la société: c'est un droit !! Ils n'ont pas payer pour les coupables d'abus.

Pour être remboursé convenablement il est maintenant dans les moeurs qu'il faut une mutuelle, lorsqu'à une époque pas si lointaine, l'usage de ces organismes était un vrai plus sans pour autant être important.

Les prix de certains médicaments on fortement évolués, certains médecins refusent d'ausculter sans faire payer (ce qui est une obligation) ce qui a amené à créer la Cmu.

Pour être remboursé raisonnablement la mutuelle est devenu obligatoire, mais le prix de celle-ci augmente sans cesse, la logique de profit (des firmes médicales, des hôpitaux et cliniques, des médecins avec les dépassements, des mutuelles...) y est aussi pour quelque chose, cet ensemble de facteurs amène à des prix inabordable pour beaucoup.

Cette privatisation amène et nous amènera encore à une monté des prix qui laissera des usagés sur le carreau.

Peut on appeler cela : discrimination (par le prix)? La santé n'est il plus un droit mais un bien de consommation?

Des crédits pour ce soigner ou ce faire opérer ne sont pas rare. L'aire du partage n'est plus de mise.

TAIR Marc 

Publié dans société

Partager cet article

Repost0

La France avec 3 Millions de chômeurs avant la fin 2012 !!

Publié le par tair marc

 drapeau francais

Ce qui était fort probable il y a quelques mois devient à ce jour plus que certains et une vrai évidence.

Ces derniers mois les informations télévisées nous informent régulièrements de dépôts de bilan, licenciements ... avec des chiffres de nouveaux inscrits au Pôle emploi sans cesse en augmentations.

De nouveaux plans sociaux en cours et futurs (et déjà annoncés) mettent la France toujours plus dans une situation délicate, avec une pauvreté toujours plus importante et un déficit budgétaire toujours grave.

Les syndromes Grec et Espagnol sont encore loin de nous mais nous nous approchons encore et encore, et cela s'accélère, avant la fin de l'année 3 Millions de chômeurs (cat a) est plus que certain, les 10% de demandeurs d'emploi seront dépassés, si rien n'est fait pour arrêter cette chute infernale.

Il y a quelques années, nombreux sont ceux qui nous vantaient la politique Espagnole très libérale et portée par les crédits ainsi que des droits aux salariés très bas, nous voyons aujourd'hui le résultat avec 20% de chômeurs.

Restons très méfiant sur l'ultra libéralisme et la main mise des banques et des financiers sur les politiques de nos pays, l'Europe doit ce défaire de cela.

Un impôt exceptionnel sur ces organismes financiers et bancaires devrait pouvoir être crée pour relancer le pays, ses industries et son commerce intérieur.

Mais je vois plutôt poindre pour la fin de l'année les 3 Millions de chômeurs...

 

TAIR Marc

Publié dans société

Partager cet article

Repost0

Apprendre la langue des signes à l'école en milieu professionnel

Publié le par tair marc

bonjour-lsf.jpg

La Langue des signes ou Lsf est comprise par tous les sourds de France ils peuvent la comprendre dès lors que ceux-ci l'ont apprise.

Plus encore que l'Anglais le Lsf est la langue qui est à mon avis à favoriser même pour ceux qui ne sont pas sourds. 

Nombreux sont ceux qui désirent faire apprendre aux enfants en école primaire à étudier l'Anglais quand ceux-ci arrivent au collège (pour partie) sans savoir correctement le Français.

Personnellement je pense qu'il faudrait apporter quelques notions de Lsf en primaire et généraliser au collège l'usage pour que des notions soient acquises.

Il existe à mon avis une barrière difficilement franchissable dans un sens et dans l'autre à cause de la méconnaissance des uns et des autres.

Il est, il me semble possible et il faut encourager l'intégration des sourds en école non spécialisée, ou encore il faut permettre des rencontres entre élèves non sourds avec des élèves sourds et malentendants, ce handicap ne doit plus être un problème pour communiquer ...

Il est clair que dans nombreuses entreprises où des sourds et malentendants travaillent, il existe une discrimination ou une omission qui amène à une discrimination même si ce n'est pas le but recherché.

Les informations apportées aux non sourds de façon verbale manquent et ne sont pas retranscrites en Lsf ou de façon écrite.

Ce manque de communication doit disparaître, les entreprises doivent permettre d'apprendre cette langue pour que tous communiquent ...

Les entreprises publiques, les administrations d'Etat et territoriales, et le secteur du tourisme, doivent permettre cette communication en permettant d'apprendre le Lsf.

C'est toute une mentalité qu'il faut revoir, il est à mon avis important de mettre le Lsf au même niveau que la langue Française, et favoriser la communication entre tous les français entre eux.

Ma Grand Mère était sourde et muette, elle n'a jamais appris la langue des signes, moi non plus, nous avons réussit à communiquer avec difficulté parfois...

L'éducation nationale peut et devrait permettre la possibilité de communiquer entre nous avec le Lsf. 

 

TAIR Marc

Publié dans société

Partager cet article

Repost0

J'ai faim mais je me soigne

Publié le par tair marc

pieds-sdf.jpg

La France coule doucement vers la pauvreté, les Sdf sont un peuple qui trouve jour après jour de nouveaux adeptes, les familles ouvrières qui ont la chance d'avoir encore un toit mangent de moins en moins bien...

Mais l'absurde est de savoir que des jeunes, des familles, des gens qui travails, des retraités ne peuvent plus ce nourrir, tellement les salaires ont stagné, et tellement la nourriture, les loyers etc... ont augmentés. 

Comment un couple de retraité peut il ce nourrir, payer son loyer , payer son assurance avec 600€ /mois ?

Les minima devraient augmenter car le droit de vivre et ce nourrir existe et le peuple est en droit de réclamer ce droit.

Avec un seuil de pauvreté à 940€ /mois, l'Onpes chiffre à plus de 11 Millions de pauvres en France, ce qui est énorme, la grande pauvreté est établit à 640€ /mois.

Aussi, les données de l'Onpes nous indiquent que 16% des pauvres sont des immigrés.

Sur 65 Millions d'habitants nous avons 11 Millions de pauvres vivant sous le seuil de pauvreté, mais cela n'indique pas que les Smicards sont aussi des pauvres, et pourtant de nos jours vivre avec près de 1100€ /mois n'est pas si facile, et nous devrions en fait trouver une frange plus importante de personnes ayant des difficultés à ce nourrir. 

Nous savons que les employés des criés de France doivent détruire ou revendre à des sociétés spécialisées dans l'alimentation des animaux, des poissons non vendus au prix planché établit par avance par les acteurs de la pêche, ce qui fait un pourcentage très important qui n'est vendu pour la clientèle humaine.

On sait que de nombreux magasins hypermarchés jettent des denrées proches de la date limite qu'ils détruisent (très peu est donné aux associations), il faudrait réfléchir pour inciter à donner plus aux associations caritatives, car apparemment les dispositifs actuels ne le permettent pas suffisamment. 

Une partie de la population souffre et ce nourrit de déchets alimentaires, ou pour certains ne mangent plus souvent, il est temps de revoir cela. 

TAIR Marc

Publié dans société

Partager cet article

Repost0

Les Ouvriers et les Pauvres ne vivront plus aussi vieux qu'aujourd'hui

Publié le par tair marc

hopital.jpg

Notre pays (comme tous les pays riches) a une longévité qui a évolué jusqu'à ce que l'âge moyen pour un homme soit établi à 68 ans en sachant qu'il y a deux siècles cela était établi à 25 ans. 

A savoir, qu'il y a 7 ans de différence de vie entre un cadre et un ouvrier en moyenne, selon les régions.

Une évolution principalement liée à des métiers moins contraignants et lié à des découvertes sur la santé.

Mais les choses changent, l'OMS ayant classé il y a quelques années le système santé Français comme étant le meilleur, est classé à ce jour à la 10 eme place, ce qui est un choc brutal à découvrir cette descente.

L'alimentation plus grasse augmente biensur l'obésité et certaines maladies qui y sont liées. La sédentarisation et l'usage de la voiture même pour des petites distances n'arrange pas cela. 

Il y a aussi le diabète qui doublera d'ici à 2025 ainsi que les maladies cardio-vasculaires qui semblent évoluer encore et qui sont la deuxième cause de décès en France.

Les pesticides dans nos aliments, l'air ambiant pollué des grandes villes (gaz d'échappements, ...) n'aident pas non plus à faire évoluer l'âge dans le bon sens.

La pauvreté oblige nombreuses personnes à acheter des aliments peu cher et de moindre qualité nutritionnelle, les boissons trop sucrées, etc... .

Il faut biensur compter sur les maladies telle les cancers qui évolueront dans les années avenirs, 75% de plus d'ici à 2030.

Les cancers du colon et du rectum devraient prendre de l'ampleur.

Le problème le plus gênant est celui de notre système de santé qui est loin d'être aussi bon que par le passé, avec une sécurité sociale en déroute, avec 200 Milliards par an de dépenses et malgré ces sommes la qualité de soin est en baisse.  

Le manque de moyens oblige la sécurité sociale à diminuer la liste des médicaments remboursés, ce qui, à cause de la pauvreté de certains, oblige à ne plus se soigner, car la situation de ceux-ci n'est pas aussi grave pour avoir la "CMU" et n'ont pas assez de revenus pour se payer une mutuelle, de fait, ils ne se soignent plus, du coup ils aggravent leur santé.

L'égalité en santé n'existe pas, et ne se soigne que ceux qui peuvent, peut être faudra t'il rouvrir et généraliser nos anciens dispensaires pour permettre un minimum de suivi et éviter les épidemies ...

Il faut savoir que la pauvreté en notre pays est de retour et que cela a permis le retour de la gale dans différentes régions.

Le nombre de centenaires devrait encore augmenter mais jusqu'a quand et pour quelle catégorie de population?

L'obesité sera surement le facteur qui fera renverser la courbe de longevité.

Un phénomène que les riches ou ceux ayant un revenu convenable, vivront à moindre mesure. Les pauvres seront ceux qui subiront et vivront en moyenne moins vieux !!!

TAIR Marc

Publié dans société

Partager cet article

Repost0

Le tabou du suicide des agriculteurs

Publié le par tair marc

agriculture.jpg

Un sujet dont on ne parle pas et qui s'aggrave franchement vu les revenus de ceux ci en net baisse, en effet nombreux sont les agriculteurs ayants des problèmes de finances et devant ce nourrir aux du coeur ou devant subsister avec le Rsa

En 2011 le revenu moyen a baissé de 2.3%, la France ce retrouve au 21 eme revenu agricole Européen sur 27, la hausse des coûts : engrais et alimentation explique cela, ainsi que le gazole, n'oublions pas non plus la baisse de 3 % des subventions.

Alors que le revenu moyen est de 2500 €/mois, nous relevons des inégalités entre type de productions biensur mais aussi entre taille d'exploitations 

Les revenus des plus pauves sont ceux des horticulteurs et maraichers à moins de 840 €, cela déscend à moins de 400 € pour les arboriculteurs.

Malgré une baisse des prix des biens agricoles depuis les années 70, les consommateurs de le constatent pas, la grande distribution augmentant sa marge, ne permets pas que le consommateur profite de cela.

Le gouvernement devra étudier avec les syndicats agricoles le revenu minimum qui permets au paysan de subsister, avec des subventions mais aussi une rétribution des marges des grands distributeurs si ceux ci ne désirent baisser leur marge.

Un taxe sur les produits agricoles de toutes provenances (Française et Étrangère), voir même plus importante pour les Étrangères, qui sera ajouté à la TVA, pour ainsi redistribuer la somme aux agriculteurs par une subvention à ceux ayant un revenu inférieur au smic.

Un démarche social intelligente qu'il faut d'urgence proposer, car ils seraient 400 à 800 (chiffres invs)à ce suicider par an (aucune statistique officiel) car les problèmes liés au monde agricole n'est pas prise en main par les politiques et leurs revenus ne sont pas à la hauteur de leur travail.

 

TAIR Marc

Publié dans société

Partager cet article

Repost0

La misère en France en 2012

Publié le par tair marc

drapeau francais

D'après les derniers chiffres la France compterait 8 millions de pauvres soit 13% de la population selon l'insee.

Le nombre de pauvres évolue peu (+0.5%), reste constant mais la moitié la plus miséreuse c'est encore appauvrie.

L'augmentation du chômage en est la cause pour partie. Un chômage établit à 2.9 millions en métropole.

Le seuil de pauvreté est établit à moins de 950 € par mois (soit près de 15 millions de Français), et selon le conseil économique et social près d'un quart de la population connaît des fins de mois difficiles.

A ce jour, aucun programme sérieux n'est proposé ni même réfléchie pour faciliter la vie de ces gens, c'est pourtant une priorité de l'Etat Français présent ou futur de sauver ces gens, ces familles et ces enfants.

Un étude sur le vrai manque de logements habitables sur notre territoire et revoir ce qu'est un loyer modéré, ainsi les revenu pourrons plus facilement suffire pour subsister, en effet le logement et la nourriture sont les frais mensuels les plus importants, en travaillant sérieusement sur l'un de ces points changera la donne.

Pour cela il est important de : soit construire des logements sur les zones qui en manquent, soit réhabilité ce qui existe déjà (même en rachetant au prix du marché ces logements insalubres pour les réhabiliter).

Distribuer de l'argent via les Apl sans modifier les raisons du problème ne sert à rien, ou juste enrichir certains propriétaires (ceux qui louent honteusement des logements vétustes) qui n'ont aucun respect de la vie humaine.

A l'issu d'un programme immobilier d'importance il sera possible de faire des économies car le parc immobilier de l'Etat aura évolué en conséquence, les loyers modérés éviterons le versements d'Apl exorbitants pour enchérir des propriétaires sans scrupules. Les loyers modérés seront possibles sur le fait que la rentabilisation ne ce fera plus sur une courte période mais sur une plus allongée. 

Nous attendrons du nouveau gouvernement plein de promesse, des actes concrets, en évitant les belles paroles.

 

TAIR Marc

Publié dans société

Partager cet article

Repost0

Carte Vitale, le renouvellement est un calvaire.

Publié le par tair marc

carte-vitale.jpg

Nombreuses sont les personnes m'indiquant des délais excessifs pour refaire sa carte vitale, allant parfois à 6 mois attente et personne ne m'a dit d'avoir attendu moins de 2 mois, cela doit peut être exister mais c'est sûrement rare.

En salle d'attente de radiologie ou d'un médecin j'attends régulièrement des personnes ce plaindre des délais excessifs, aussi en allant en pharmacie ou à l'hôpital.

Lorsque l'on essaye d'avoir des informations auprès du centre de traitement des nouvelles carte ont nous renvoi à la sécurité sociale qui elle ne peut savoir quand celle ci sera édité, mais elle ce permets souvent de demander si les assurer ont bien envoyer les éléments demandés à la bonne adresse (l'erreur est impossible car on nous fournit systématiquement une enveloppe pré-adressée).

Si nous devons renvoyer plusieurs fois le même document et refaire des photos, cela peut revenir cher pour seulement un renouvellement.

Le site d'édition des cartes vitale est il en capacité de fournir les cartes qui lui sont demandé mensuellement ? Y a t'il un dysfonctionnement ?

Force est de constater que parfois des assurés doivent reformuler une demande de carte après plusieurs mois d'attente et sans que personne ne leurs disent si la première demande est arrivée.

La communication y est inexistante et les délai inacceptable. Nombreux assurés de tous âges (parfois âges) ce retrouve a avancer des frais (vu qu'ils n'ont plus de carte), et sont obliger d'attendre des remboursements allongés auprès de leur sécurité sociale, et d'attendre ensuite ceux de leur mutuelle bien plus longtemps.

Un calvaire financier pour ceux étant dans une situation difficile, et une situation restant inacceptable pour les autres.

Le Ministre de la Santé actuel devrait ce pencher sur ce sujet au plus tôt car il a là un dysfonctionnement des structures même de la santé publique, et le futur Ministre aura la tache d'en améliorer fortement la qualité tout en surveillant le dispositif des cartes.

Le Budget de 2007 pour la seule carte vitale et le réseau GIE Sesam-vitale est de 60 Millions d'euros, qui est parait excessif aux vues des retards, de l'absence de communication et de leurs incapacités.

Nous sommes en droit de recevoir cette carte dans des délais raisonnables (moins de deux mois) vu qu'elle nous est indispensable et que nous en payons le dispositif.

Monsieur le Ministre de Santé merci de faire le nécessaire.

TAIR Marc.

Publié dans société

Partager cet article

Repost0

La France sombre en douceur vers la pauvreté et le chômage de masse.

Publié le par tair marc

drapeau francais

Loin de moi la volonté d'effrayer, je ne fais qu'une constatation évidente, malgré les discours officiels. Les chiffres parlent d'eux mêmes et nombreux pays Européens sombre comme nous vers la pauvreté avec une petite longueur d'avance par rapport à nous.

L'évolution du chômage dans notre pays est lent mais certain, la période électorale cache cette réalité pourtant bien visible. Avec 2.867.900 de chômeurs en date du 11/04/20012 la France continue de glisser vers ce chômage de masse avec aucune solution d'importance. 

Les disparités importantes entre départements et régions :

Départements :

- Herault 13.5 %

- Seine Saint Denis 11.6 %

- Lozere 4.9 %

 

Régions :

- Bretagne 7.8 %

- Pays de Loire 7.8 %

- Ile de France : 8.1 %

- Haute Normandie 10.3 %

- Languedoc Roussillon 12.7 %

- Picardie 10.8 %

 

Les Dom sont toutes au dessus des 21 % et même 28 % pour la réunion.

 

Les disparités de salaires sont de plus en plus évidentes (données 2011) :

10 % de la population touche environs 392 €.

10 % de la population touche plus de 2923 €.

Cet écart ce creuse dans indifférence de nos élus.


Le salaire net médian national mensuel est 1646 €, nous constatons que 30 % touche moins de 1373 € et 60 % touche mois de 1829 €. 

Le chiffre le plus important : 1 % de la population touche plus de 7499 €. 

Dans notre pays le chômage a progressé de 1.3 points, avec en 2001 7.8 % et en 2011 9.1 %.

 

Le taux de pauvreté en Région (données dec. 2010) :

Les chiffres qui suivent sont évidents de scandale, notre pays laisse ces gens au bord de la route, l'Etat laisse des familles démunies, les mots de nos gouvernants et les mesurettes ne change absolument pas le quotidien de ses pauvres (Français ou Etrangers habitants dans notre pays).

 

-Bretagne 10.9%

-Pays de Loire 11.1%

-Ile de France 12.3%

-Nord pas de Calais 18%

-Languedoc-Roussillon 18.3%

-Basse-Normandie 13.3%

 

Le Nord pas de Calais et le Languedoc Roussillon dépasse les 18 % ce qui démontre un désastre évident. Nous constatons d'après les données de l'Etat que les plus âgés sont les plus touchés par cette situation.

Souvent aussi, il est constaté que ce sont des actifs (femmes seules avec des enfants, des couples smicards, des paysans...) vont à la soupe populaire, et ne peut plus ce soigner ce qui est inacceptable.

Notre pays est devenu un pays qui laisse ses pauvres souffrir, doit changer de cap au plus vite, et ramener un peu de solidarité pour notre population. 

Les deux bords politiques de notre pays doivent changer d'idéologies, imposer une pensée globale plus humaniste et social. En effet, il est possible d'être de gauche et de droite tout en étant social.

Biensur en évitant les belles paroles de ces dames et messieurs du parti-socialiste, qui mêlent la démagogie au mensonge, ce qui est honteux. Les socialistes de coeur ce font flouer par des cadres du Ps qui ne désirent que le pouvoir politique.

Seuls les très pauvres trouvent un intérêt dans leur programme politique en laissant les pauvres et les Français au revenu moyen dans les déboires d'une vie sans espoir ou seul les factures et les impôts difficiles à honorer font leur quotidien.

Loin de moi le désire absolu de taxer exclusivement les revenus des très riches, mais il existe des recourts possible, tel la sortie de la Pac Européenne et faire la notre, de taxer les produits importés quand ceux ci sont déjà produits chez nous, de libérer un peu les charges des Pmi/Pme des artisans et professions libérales en échange d'embaucher etc...

Il nous faut oublier ce clivage gauche et droite et penser à une politique républicaine, sociale et souverainiste, la France doit pouvoir décider plus de choses d'elle même et pourvoir ce protéger d'un afflut trop important de produits importer en relocalisant les industrant qui lui manque et qui étaient présentent il y a vingt ans. Il nous faut protéger nos Pmi/Pme d'urgence et les aider à prospérer.

Il est urgent de trouver des solutions pour sortir de cette pauvreté qui évoluent dans notre pays, nous avons tous le droit de nous nourrir, et de nous soigner.

L'Europe puis La France ont tué nos régions et nos zones rurales, en fermant les agences postales, en fusionnant les secteurs médicaux, en enlevant les moyens à la sncf de rester autant déployé, en ne créant pas de programme transport digne de ce nom (car et ter), en ne créant pas de ZRP Zone rurale de priorité pour permettre à des paysans, des mairies etc... un essor.

Créons vite des idées et des programmes pour les pauvres et les régions. Messieurs et Mesdames les élus et prétendant à la présidences nous attendons vos projets !! La France vous regarde. 

TAIR Marc

Publié dans société

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>