Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le FESF à 2500 milliards...

Publié le par tair marc

euro

A peine les Etats s'entendent sur le montant de 440 millards pour le Fesf, qu'on nous parle de 2500 milliards, un chiffre inimaginable.

Comme il n'est pas possible de fournir ce montant on nous parle d'une garantie mais si les Etats débiteurs ne sont plus en mesure de payer comme on peut le supposer pour la Grece, il est certain que les impôts des contribuables Européens risquent de s'envoler, car les Etats qui garantissent le montant devront s'acquitter de cette dette.

L'Espagne pourrait voir sa note tomber à AA2, sa situation déjà critique ce fragilise d'autant plus, et la France garde par miracle son AAA mais cela reste très fragile. Et pour la garder d'autres coupent dans les budgets sont à  prévoir, ainsi que des révisions sur des taxes et crédits d'impôts et autres niches fiscales.

Seul une vrai politique financière pourrait être salutaire avec une dévaluation de l'euro et la possibilité aux Etats de pouvoir ce refinancer directement auprès de la Banque Centrale Européenne à 1.5 % au lieu de le faire auprès des banques qui appliquent le prix du marché par rapport à la note de chaque Etat. Mais cela est du rêves car les traités Européens l'interdisent !!!!

Ce prix du marché revient très cher aux Etats et enrichit les banques de façon odieuse sur le dos des contribuables.

Nous vivons une ère de clochardisation des ouvriers et autres "petits salariés", et un enrichissement sans précedents des patrons des grandes entreprises et des banques est en cours.

Quitter l'euro coutera tres cher disent-ils mais nous constatons que de garder l'euro nous ruine comme jamais...

2500 milliards !!! Un montant irréaliste qu'on nous impose. 

Il est urgent de quitter l'euro, de dévaluer la monnaie pour favoriser nos entreprises à l'export et que l'Etat puisse ce refinancer auprès de la Banque de France à moindre coût, nationaliser les entreprises de premières nécéssité et strategiques (energies, la poste, france telecom, les autoroutes...) pour nous permerttre aussi d'influer sur les prix vers le bas.

De voir GDF-SUEZ déposer une plainte contre son actionnaire de réference : l'Etat est un comble, tout cela parce que le gourvernement refuse d'autoriser d'augmenter le prix pour particulier de 5% comme demandé. En nationalisant l'Etat pourrait même baisser les prix !!! (en ces temps de crise cela serait souhaitable).

L'europe est surendetté, quittons l'euro, c'est une question de survie. Ne donnons plus notre argent aux financiers qui ruines l'Europe.

TAIR Marc

Publié dans économie

Partager cet article
Repost0

Mais que font les journalistes ?

Publié le par tair marc

La France sombre économiquement, et les Français souffrent, mais nous remarquons depuis un certains temps que nous sommes noyé dans des informations de toutes parts, toutes régions, et du monde, sur des sujets divers.

 

Il est intéressant de s'informer sur tout, mais là nous avons une overdose d'informations. Quand un sujet grave touche les Français il est sur d'avoir le même jour ou les jours suivant des informations sur tel ou tel pays ayant des difficultés.


Est ce pour éviter que l'on s'interroge ? Est ce pour éviter que le peuple réfléchisse et comprenne les entourloupent qu'on nous annonce?

 

Les retraites, la hausse du gaz, les licensciements, la hausse de la taxe du tabac, les suicides (de Policiers, Enseignants, Postiers...), les incidents des centrales nucléaires peu entretenues, les sangliers morts à cause des algues, les sans logements, le prix des aliments qui augmentent, la taxe mutuelles, La grece, le scandale des banques etc...

 

La France coule et on nous dit que tout va bien la maison europe ce porte bien, c'est pire ailleurs. Il serait temps de rester un peu plus sur les sujets qui nous concerne, c'est une question de survie.


Messieurs et Mesdames les journalistes nous sommes heureux de votre travail de recherche et de nous informer sur les sujets du monde, mais pour un temps il serait heureux de moins nous noyer pour plus analyser ce qui ce passe chez nous et ce que les politiques nous disent.

 

Trop d'information tue l'information, vos sujets aussi interressants peuvent ils êtres, sont immédiatement oubliés par des sujets aussi graves.

TAIR Marc

Publié dans politique

Partager cet article
Repost0

JOSPIN le raciste, reste chez toi !!

Publié le par tair marc

A gauche il existe un extraterrestre un peu bizarre... un raciste au PS:

 

Celui-ci proche du Trotskisme est devenu socialiste courant 1981, et premier secrétaire du PS.

Mr JOSPIN a été élu à différentes fonctions tel que Député, Ministre, ou Premier Ministre, et c'est lors d'un meeting d'avant candidature aux élections Présidentielles de 1995 que ce dernier a un comportement étonnant.

Lors d'une soirée-meeting de Lionel JOSPIN dans la salle des fêtes de Bondy (93) un jeune Militants est appeler pour aider à l'organisation en ce tenant à l'entrée de la dite salle des fêtes au bas des marches pour filtrer l'entrée (La Garde Urbaine étant à l'entrée de la Mairie).

Ce jeune accepte, et après que tous les invités ce sont installés Mr JOSPIN arrive avec des dirigeants PS locaux.

Celui-ci serre la main à quelques personnes qui ce tiennent près de lui et il ce tourne vers ce jeune militant mais il l'a ignoré quand celui-ci lui a présenté sa main tout en le regardant avec un regard méprisant.

Ce jeune n'a pas compris le comportement de ce socialiste qui était à la veille de présenter sa candidature aux élections présidentielles contre Mr CHIRAC.

D'autant qu'une demie heure plus tard ce malotru de Lionel JOSPIN déscend les marches et lorsqu'il voit le jeune homme il remonte à la salle des fêtes.

Pour un parti ce disant proche des jeunes et des populations pauvres (de diverses origines) il est étonnant de constater que les dirigeants locaux n'ont pas défendus ce jeune (d'origine Marocaine et Bretonne).

Deux points (pour Mr JOSPIN) à apprendre : 1/ Ne pas mentir et dire ce que l'on pense 2/ Même raciste il aurait été heureux que vous soyez éduqué en saluant cette personne qui ce présente à vous. 

Être raciste n'est pas incompatible avec la bienséance et les bonnes règles de vie avec des personnes polies avec vous !!

Voici le propos rapporté par des journaux en 2007 suite à une visite au Québec de Segolène ROYAL qui en disent long, en accusant Lionel JOSPIN l'ancien Premier Ministre  de raciste et sexiste.

Les socialistes savent que cet individu qui est ancien élu socialiste est un raciste, nous pouvons donc constater une hypocrisie d'importance au sein des dirigeants PS, malgré l'image que ceux-ci veulent donner.

Biensur Monsieur JOSPIN, il est possible de prôner la régulation voir même arrêter toutes formes d'immigrations au motif que le France ne peut plus financièrement les recevoirs mais de là à ignorer ses propres militants il y a un monde de différence.

Protéger son pays de l'immigration pour des raisons Politico-financières et le racisme sont deux choses différentes que vous n'avez toujours pas compris.

Il est aussi possible de dire que les immigrés voyous, voleurs et criminels  doivent quitter le pays sans que cela soit du racisme.

De dire à la télé que tous les immigrés sont gentils en sachant que certains sont des criminels est un manque de respêct envêrs ces immigrés qui respectes les lois, et ensuite quand il n'y a plus la télé de pouvoir les insulter en les ignorants est honteux de votre part et hypocrite. Certains ont leur place en France et d'autres ne l'ont pas, au motif qu'il faut respecter les lois.

Il y a peu, Mr JOSPIN c'est dit disponible pour preter main forte à Mr HOLLANDE...

Monsieur JOSPIN restez chez vous, les hypocrites nous n'en voulons pas, ni même à la télé, merci de ne plus vous montrer !!

TAIR Marc

 

Publié dans politique

Partager cet article
Repost0

Quel Honte !!!

Publié le par tair marc

gaz.jpg

GDF-SUEZ dépose plainte contre son principal actionnaire : L'Etat !

 

Quel honte ! une entreprise semi-publique, avec un contrat de service publique ce permets de déposer plainte contre l'Etat Français au motif que la décision du gouvernement de geler l'augmentation du prix du gaz aux particuliers au 1er octobre n'est pas conforme au contrat de service publique.

GDF-SUEZ demande une augmentation de 5% pour les particuliers et 4.9% pour les entreprises.

D'après ces derniers, au 2eme trimestre l'entreprise perd 290 M€, et si le refus d'augmentation est prolongé, cela porterait leur une perte à 1 Milliard €.

Pour 2010, l'entreprise a fait un bénéfice de 4.6 Milliards € et a déjà augmenté le prix du gaz le 1 avril de 5%, portant à 20% la hausse du prix depuis l'an dernier.

En regardant les chiffres du résultat semestriel du groupe édité le 10 Août 2011 nous constatons autre chose : 2.7 Milliards € de résultat net. Une dette en baisse et une trésorerie en augmentation.

Ce manque à gagner est peut être pour eux vital pour payer les dividendes des actionnaires?

Les Français ont déjà serré leur ceinture, et cela en plus ne va pas arranger les choses.

Comme je le disais il y a peu : le service publique n'est plus qu'un argument publicitaire. Les entreprises du service publique sont devenues des sociétés comme les autres, elles ne pensent qu'au profit.

L'Etat actionnaire à 33% du groupe doit être ferme avec ce groupe qui oublie vite ses obligations, il est peut être temps que l'Etat ordonne sa volonté, les Français ne peuvent plus payer.

Geler les augmentations ne vas pas mettre cette grande société dans les dificultées financières, un petit manque à gagné pour elle, qui sera un soulagement pour les usagés.

On peut lire dans les lignes de Challenges du 3 mai 2011 que GDF-SUEZ donne la priorité aux dividendes, cela confirme une politique purement financière.

Sans parler des salaires : pour le Pdg (Mr MESTRALLET) 1.4 Millions et le Dg délégué (Mr CIRELLI) 1 Millions.

Les salaires des employés ont stagné lorsque l'on constate des augmentations d'importance depuis 2008 pour les dividendes des actionnaires.

Un mépris honteux envèrs la clientèle et l'Etat, qu'il ne faut pas laisser faire, espérons que l'Etat garde ses positions.

TAIR Marc

 

Publié dans économie

Partager cet article
Repost0

Gaza une épine dans le pied des Palestiniens

Publié le par tair marc

car brulé

 

Mais comment la Palestine peut elle demander d'être autonome avec son propre Etat quand elle ne peut pas maitriser les radicaux de Gaza.

Le Président de l'autorité Palestinienne, Mahmoud ABBAS n'est pas Maître chez lui et Gaza est le lieu de tous les extremismes.

Cette situation ne sert vraiment personne : ni l'autorité Palestinienne, ni le peuple Palestinien et moins encore les populations d'Israel attaquées par les roquettes et mortiers...

Voici quelques chiffres éloquants : 135 attaques terroristes en Août 2011  émanant de la bande de Gaza contre Israel et 12 au mois de septembre (chiffres Agence de Sécurité Isa).

Même certains Palestiniens trouvent cela injustifié de mener cette guerre contre Israel.

Biensur, de France nous attendons et nous esperons que cette Terre et ses habitants soient en paix, peut être entendrons nous un jour qu'il n'y a plus de tirent sur Israel.

TAIR Marc

Publié dans monde

Partager cet article
Repost0

Le dépeçage de Dexia... Nos banques sont au pied du mur.

Publié le par tair marc

euro.jpg

 

Dexia dépecée... une nationalisation qui ne dit pas son nom :

 

Dexia une société Franco-Belge spécialisée en France dans les prêt à des collectivités.

La branche Belge nationalisée, la branche Luxembourgeoise bradée à un fond Quatar, et la branche Française rattachée à la Cdc et la Banque Postale, ce qui revient à nationaliser sans le dire.

Dexia est elle la première des banques Françaises à devoir ce tourner vers l'Etat, il est à prévoir d'autres surprises qui ce compterons aussi par millards d'euros.

Dexia est sans aucun doute le haut de l'iceberg, et ce qui nous attend sera certainement d'envergure.

Vu les erreurs de ces banquiers, et leur désire dévorant de gros gains sans éthique, il n'est plus possible de les laisser faire, il est temps que nos politiques dépenses nos deniers à bon escient, pour reglementer en profondeur le monde de la finance et rentrer dans le capital de ces sociétiés qui dilapides ce que nos entreprises créees.

 

Quel sera la prochaine à demander de l'aide ?:

 

Nos banques comme je l'ai déjà dis ont du mal à ce refinancer, et les prêts ainsi que les découverts sont revus à la baisse et voir même annulés. Nos cadres moyens et les Pme sont les prochains à ce serrer la ceinture, voir même pour une partie, cela à déjà commencé.

L'argent que nous avons placé chez eux, il ne l'ont plus !! Heureusement que l'Etat garantie nos comptes de dépôts, nos livrets... pour 100.000 euros.

Si nos cadres doivent revoir leur autorisation de découvert à la baisse et retarder l'obtention d'un prêt, nous pouvons nous inquieter sur le sort des smicards qui n'ont certainement déjà plus le droit au découvert, ou bien avec des agios. 

Nombre de Français depuis 2008 doit vivre avec des découverts réguliers voir même continues sur leur compte, malgré des revenues mensuels.

 

2012, une éléction Présidentielle, qui sera aussi sur le thèmes des Banques : 

 

-Il sera de bon ton de réguler plus nos Banques et de baisser les frais de tenue de compte.

-Taxer les bénéfices d'une Banque même si celle-ci est étrangère, lorsque ses gains sont réalisés sur le térritoire national.

-Taxer les bonus des traders et des dirigeants.

Qu'ils fassent des bénéficent c'est un droit, mais il y a des limitent à éviter, car quand on spolie les clients, et que l'ont s'accorde des bonus éxorbitant cela n'est pas convenable. 

Il n'est pas normal de continuellement renflouer les erreurs de placements de "spécialistes" de la finance avec l'argent des contribuables. 

Il est temps de rationaliser cela et de reglementer !!!

TAIR Marc

Publié dans finance

Partager cet article
Repost0

Apiculture... nos abeilles meurent.

Publié le par tair marc

Apiculture... nos abeilles meurent.

 abeilleruche.jpg

 

Nos champs sont infestés de produits émis en surabondance, et certaines molécules de pesticides sont dangereuses pour nos abeilles (ainsi que pour les agriculteurs qui devraient porter des masques).


Depuis le milieu des années 80 la France perd ses abeilles, ce qui est un désastre pour la pollinisation et la diversité végétale.


Des tests en laboratoire ont eu lieu à Clermont Ferrand, l'Anses préconise la suite des travaux pour confirmer les résultats. Il faudrait concomitance entre pesticides et parasites pour tuer à faibles doses de phytosanitaires de façon massive. Sinon il faudrait des doses extremement important en pesticides pour les tuer en grandes quantité sans ces parasites.


Aux Etat Unis les pertent en abeilles ce comptent par millions d'individus, 60 à 90 % des colonies.


Cette urgence de comprendre pour changer les choses est primordiale car sans abeilles, il n'y a plus de pollinisation, ce qui implique un danger pour la biodiversité. 


Il est urgent de trouver les molécules incriminées et de trouver ces parasites tueurs. Dans les années 80 la France importait peu de miel et produisait la majeure partie de ses ventes, mais cela n'est plus d'actualité, nous importons la majorité de nos ventes (import qui arrive en partie de Chine).


Un manque à gagné financier d'importance pour la France, qu'il faut changer.


Peut on cultiver avec moins en quantité de pesticides ?, ou en évitant au maximum la prévention phytosanitaire ? Ou bien faudra t'il interdire que les molécules incriminées ?


D'où viennent ces parasites, comment tuent ils les abeilles. La recherche nous le dira mais il faudra une volonté réelle du gouvernement pour imposer de nouvelles regles.

TAIR Marc

 

Publié dans ecologie

Partager cet article
Repost0

Français prépare toi à boire de la soupe...

Publié le par tair marc

Français prépare toi à boire de la soupe...

 

L'europe ce réunit et ce prépare à augmenter le Fesf (fond européen de stabilité européenne) via un pret direct aupres de la Bce, étant donné que les 440 milliards ne suffisent pas. La perte du triple A de la zone euro ne manqurera pas d'être remise en cause. Et il n'est pas souhaitable que l'Etat Français augmente sa garantie et donc sa dette indirecte à 400 milliards d'euro.

 

L'endettement des pays Européens après l'augmentation du fond Fesf risque d'exploser, il n'est pas possible d'éponger continuellement la dette des pays en difficulté, il est temps de sévire et d'imposer des règles et une discipline financière.

 

Comme ont le  préssentais la dette sera étalée à plus de 30 ans pour la grece. "C'est le chien qui ce mort la queue !", car nous entendons qu'il est urgent de débloquer la ligne de 8 milliards à la grece pour éviter le défaut de paiement !! Hallucinant ! La grece n'a plus d'argent pour payer.

 

Suite à l'augmentation du fond il nous faudra encore ce serrer la ceinture: "Français il temps de penser à boire de la soupe, bientôt tu n'auras plus rien d'autre dans ton assiete".

 

On nous demande de payer aujourd'hui ce qu'ils ont dépensé hier ce que la grece paiera dans 30 ans. Le gouvernement nous invite pas à la solidarité, il nous l'impose. Nous ne jouons pas au Monopoly messieurs du gouvernement, ditent vous que l'argent que vous prêtez c'est l'argent des Français.


TAIR Marc


 

 

Publié dans politique

Partager cet article
Repost0

Le Mépris des Politiques

Publié le par tair

police.jpg

Le Mépris des Politiques envèrs les Emploi-jeunes de la Police

 

1/ La création d'un statut mal ficelé :

Rappelons nous qu'un gouvernement Socialiste de Lionel JOSPIN le 16 octobre 1997 a voulu créer des emploi-jeunes dans les administrations d'Etat (tel : Police, Office National des Forêts, Hôpital, Ratp, etc...), mais les premiers créer étaient dans la Police début décembre pour les anciens Policiers-Auxiliaires, puis réservé aux jeunes de  moins de 26 ans dès 1998.

Une erreur monumentale étant donné que ce statut mal ficelé a du être remanié plusieurs fois car mal adapté à un métier exigeant et aux contraintes particulières. Il a donc fallut rallonger le temps de formation initiale qui était vraiment trop court.

Il faut ce souvenir que le but politique des socialistes était de baisser le chômage et de faire entrer la diversité de notre pays dans nos administrations.

2/ Un métier risqué pour un salaire minime :

Au début ceux-ci étaient au Smic sans prime, mais cela a quand même évolué pour être légèrement au déçu.

3/ Un contrat limité :

Le contrat étant limité à 5 ans, et impossibilité d'avoir un concours à l'interne lors des premières années, ce qui est un manque de respect pour ceux qui étaient exemplaires par leur comportement et leur professionnalisme à cette époque.

Nous entendons souvent que de nombreux emploi-jeunes appelez aussi adjoint de Sécurité (qui est leur grade), qu'ils n'étaient pas sérieux, et même dangereux parfois. C'est oublier ceux qui étaient exemplaires et parfois meilleurs que certains gardiens de la paix.

Nombreux ont du quitter la Police au bout des 5 ans, ce qui démontre peu de volonté pour vraiment garder nos jeunes issus de la diversité, et qui ont montrés et prouvés leur sérieux dans le travail.

4/ 2004 un décret pour les adjoint de sécurité :

Le Ministère de l'intérieur décide de modifier quelques règles pour faciliter le rachat des points retraite.

Un vrai hold up ! Car ceux-ci étant déjà dans ce Ministère et dans ce Corps de Police, il devraient avoir une reprise automatique des points retraite et des échelons.

Mais non, ils doivent racheter leurs années, avec un petit plus pour les adjoints encore sous contrat après 2004, en leur offrant la reprise de leurs années en échelons à auteur de 75 % après titularisations.

Un erreur créant une différence pour des situations identiques, et donc une inégalité.

5/ La retraite :

Comment peuvent ils accépter les nouvelles règles de départ à la retraite si déjà les dés sont pipés ?

Un vole sur leurs échelons qui crée un manque sur toute leur carrière et ensuite pour leur retraite une absence qui pourtant a été dèjà côtisé une première fois.

Certains perdent un à deux échelons malgré le rachat de leurs années, ce qui est absurde.

Comment peut on cotiser puis racheter (ce qui fait deux paiements) pour ce voir refuser l'équivalence en échelon?

6/ Les politiques et les syndicats :

Tous les Syndicats laissent faire, et refusent d'en débattre. Ils envoient parfoit quelques lettres pour montrer leur attachement aux adjoints.

Certains sénateurs et députés ont bien reçu des lettres depuis 3 ans, mais sans suite, peut être que ce sujet est sans valeur.

Déjà les primes ne sont pas dans le calcul de base de leur retraite, il faudrait donc faire un effort pour que toute leur carrière y soit.

Les sénateurs de gauche comme de droite ce désintéressent du cas de ces emploi-jeunes qui souvent étaient issus de notre diversité.

Il y a bien eu des questions ecrites par quelques députés au Ministre mais les réponses ne correspondent pas vraiment aux questions, le fait de répondre que sur le statut des adjoints de sécurité en contrat après 2004 n'est pas suffisant, cela démontre un mépris pour ceux d'avant 2004. Les députés ce sont contentés de cela !!

Ce mépris envèrs une portions de la populations est révélateur sur la pensée générale des populations diverses de notre France, nos élites oublies que la France est faites d'ouvriers, fonctionnaires, agriculteurs, pêcheurs... Français ou Etrangers, qui travails pour notre pays et attendent le respêct qui leur est dû.

Le Parti socialiste qui a crée ce statut, parle et défend à la télévision notre diversité mais ce ne sont que des mots. Ce sont des donneurs de leçons qui n'appliquent pas de leurs actes les mots qu'ils utilisent. 

Nos élites socialistes, umpistes, centristes onts oubliés le peuple.

TAIR Marc

Publié dans police

Partager cet article
Repost0

Le démantèlement de la fonction publique

Publié le par tair

 

 

                                              Le démenatèlement de la Fonction Publique

 

                                                                un acte délibéré?

 

 

 

1/ Un esprit comptable hérité des Financiers :

 

Tous les mois nous entendons des économies pour tel ou tel administration, et le gouvernement ne pense qu'a rentabiliser toutes les Fonctions Publiques.

 

Chaque fonctionnaire à tèrmes sera évalué sur une échelle de rentabilité (combien nous coûte t'il et combien nous rapporte t'il?), une logique financière qui impose que chaque agent crée du bénéfice.

 

Les obligations du gouvernement, et sa dette, oblige l'Etat de racler les fonds de tiroir et de brader un service publique qui faisait la fièrté des Français.

 

2/ Nos anciènnes entreprises d'Etat n'ont plus aucun rapport avec le service publique :

 

La Poste, la Sncf, France Telecom (Orange), Edf, Gdf (Suez)... ne pensent qu'au profit et nous subissons de plus en plus leur harcèlement commercial et une qualité toujoursd moins bonne.

 

Les pressions sur le personnel n'arrange rien non plus, le désastre évolue toujours plus et on nous distille des publicités et une communication vantant leurs efforts pour la clientèle...

 

Chez Edf, des prix qui augmentent et un entretien des centrales qui ressemble plus à du bricolage, l'Etat n'est même plus en mesure d'imposer quoi que ce soit tellement cette entreprise est devenue autonome.

 

Dans certaines régions de France il n'est pas rare de subir des coupures électrique ou des micro-coupures, sommes nous revenu dans les années 70 où les coupures étaient régulières et même de plusieurs heures?

 

La Sncf, a toujours moins de trains, moins lignes, avec des tarifs d'une compléxité hors paire et toujours plus cher, mais sans la garantie du respêct des heures.

 

La Poste n'est pas mieux non plus, après avoir démantelé son service postal, elle a filialisé de nombreux metiers tel la Banque qui n'a jamais eu le désire de service son client, vu les erreurs et les interpretations des textes légaux toujours à leur faveur.

 

Le service postal toujours plus difficile pour les facteurs a qui on allonge toujours plus les tournées sans contre-parties, ce qui est un scandale syndical !! Les agents devraient pouvoir avoir une prime ou une pause pour le midi vu que depuis quelques années il ne leur est pas possible de finir avant 13h30 voir plus s'il ont du retard.

 

Dans les années 80 il n'était possible de finir aussi tard qu'en étant lent, mais cela n'est plus le cas, et ces chers agents travails dans le froid, la pluie et la neige dans le mesure du possible.

 

Nous payons plus cher ce service qui est devenu en parti automatisé dans les centres de tri avec un pourcentage de retard de livraison qu'il faut accepter.

 

3/ Nos Ministères économisent, et les agents ce serrent la ceinture :

 

Nombreux fonctionnaires attendent encore leur première paye durant  3 mois lors de leur embauche, et à regarder leur fiche de paye nous constatons que n'ils ne sont pas dans le peloton de tête des fonctionnaires européens, voir même pour certains métiers ils sont les derniers.

 

Les Policiers par exemple sont bon dernier de toute l'union Européenne, même les policiers Portuguais sont mieux payers, et avec un coup de la vie bien plus faible.

 

Nos Professeurs sont parmis les moins loties des pays riches, ce qui est vraiment incompréhensible. 

 

Toujours trop peu d'agents des services d'hygiène et sécurité pour contrôler les restaurants et entreprises, qui sont pourtant notre garantie de manger des choses saines ....

 

Nos Douaniers, Policiers et Gendarmes doivent toujours plus contrôler avec moins de personnels, ce qui implique que pour les appels d'urgences il n'est pas évident de les voir tout de suite, pareil pour le Samu qui doit privatiser une partie de ses interventions.

 

Dans les hôpitaux, toujours moins de personnel soignant pour plus de malades, voir même parfois une qualité de suivie en baisse, et même des décisions prises parfois qui sont pas bonnes du tout.

 

Nos fonctionnaires payent cher leur sécurité de l'emploi (statut qui a déjà été bien écorné, modifié), avec un salaire qui n'évolue pas avec le coup de la vie malgré les protocoles signés par les syndicats qui en fait rattrape même pas les pertes passées.

 

4/ Où sont nos impôts ? :

 

Le retour sur impôt ce vérifie de moins en moins, en effet, si nous payons c'est pour retrouver jour après jours le fruits de ce que nous payons :

 

- Comme la qualité de nos routes qui ne sont excélentes que dans les grandes villes, certains

           departements pour nos nationales, et principalement sur les autoroutes.

 

- La qualité des études à l'école.

 

- Le droit à être soigné convenablement.

 

- Avoir un transport à proximité par car ou train.

 

- etc...

 

5/ Le fonctionnaire deviendra t'il rare ? :

 

La tendance à faire des économies nous a amené à la révision générale des politiques publiques, qui impose des mutualisations entre différents corps, fusion de directions, baisser les effectifs, réduire les budgets, décentraliser aux régions et départements...

 

Cette volonter de rapporter notre ratio fonctionnaires / habitant au niveau moyen de l'Allemagne (50 pour 1000 en Allemagne, 16 pour 1000 en norvège et 90 pour 1000 en France) et 70 pour 1000 aus Etats Unis à titre d'exemple.

 

Il nous est martelé par médias que la France est parmi les pays ayant le plus de fonctionnaires en Europe, mais avec 90 pour 1000 nous restons dans la moyenne.

 

Notre système qui malgré tout fonctionnait honorablement bien, même si quelques imperfections subsistaient.

 

Non remplacement de 34000 fonctionnaires en 2011, une coupe profonde dans les effectifs.

 

Nous entendons il y a peu de la bouche du Ministre Claude GUEANT que 3000 Gendarmes et Policiers seront en moins dans les effectifs en 2012, malgré les paroles du Secrétaire d'Etat et de la Fonction Publique qui prône un arrêt du non remplacement.

 

Monsieur le Ministre nous indique que nous avons plus de Policiers aujourd'hui qu'en 2002, mais à l'époque la Police et la Gendarmerie subissaient le départ à la retraite de nombreux agents ce qui a créer un manque d'effectifs comme jamais il n'y a eu, et qu'il a fallut attendre 2 à 3 ans pour y  remédier, donc oui il y a plus de policiers qu'en 2002 mais seulement suite à des circonstances particulières.

 

6/ Moins de fonctionnaires, moins de service publique, et plus d'impôts ... :

 

Pourquoi payer plus si nous recevons moins en service publique ? L'impôt étant avant tout pour le fonctionnement de l'Etat, de ses sercices publiques et ses fonctionnaires.

 

Les Mairies et les Communautés de communes embauchent pour gerer les services et directions décentralisées qui étaient par le passé geré par l'état, donc la communication du gouvernement indiquant que l'inflation en personnel territorial oblige l'Etat de faire des économies est injuste.

 

En effet par exemple quand l'Etat a décentralisé la DDE, elle a donc diminué ce personnel des rangs de l'Etat pour le rajouter dans les rangs des effectifs territoriaux, cela est donc une opérations nul au niveau comptable, ni perte ni profit dans le sens effectifs, et a regarder de plus pret au niveau financier il n'est pas évident que cela coute plus cher.

 

Il suffit de regarder en province dans les secteurs ruraux pour constater les fermetures de tribunaux, agences postales, Hôpitaux, Gendarmeries et Commissariats, Douanes... Une vrai désertification du service publique.

 

Un regroupement des services de Police Municipal pourrait être généralisé en communauté de commune si cela continue (et peut être départementalement un jour), peut être aussi revenir à nos anciens dispencères de façon plus généralisé pour combler les manques.

 

L'Etat ce désengageant de plus en plus nous pourrons découvrir encore de nouveaux chanboulements qui nous imposera de payer autant en impôt direct et plus en indirect. Sans oublier les impôts locaux et fonciers qui ont déjà explosés.

 

7/ Conclusion :

 

Ne soyons pas dûpe des effets d'annonces indiquant l'améliorations du rendu envers la population, depuis une vingtaine d'années de démantèlement nous ne pouvons que constater l'inverse.

 

Aucun service n'en bénéficie : ni la Sécu et les services de santé, ni la retraite des citoyens, ni l'Education Nationale, ni le transport et le réseau routier, ni les services de sécurité Police et Gendarmerie...etc...

 

Les Banques et les Financiers ont réussi un hold up sur nos Finances Publique !!!

 

En 20 ans ils ont réussi à nous mettre en tête que notre retraite n'était pas le seul rôle de l'Etat de nous l'assurer, il nous faut nous payer une retraite complétaire privé payante et cher, pareil pour notre santé : nous devons payer une mutuelle pour nous soigner quand dans les années 80 cela ne semblait pas nécéssaire.

 

En 20 ans nous avons vu disparaitre la notion de service publique pour l'échanger en argûment commercial.

 

Nous ne sommes plus des malades ou des patients mais des clients pour nos médecins, pareil pour l'eau l'electricité ou le gaz qui étaient des services peu cher et accéssible accordé à un usagé mais fini car nous ne sommes plus que des clients.

 

Le tout travail et le tout argent remplace le tout pour l'Homme.

 

 

 

Citoyens, Citoyennes, 2012 est proche et les urnes attendent vos votes ...

 

TAIR Marc

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans politique

Partager cet article
Repost0

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 > >>